À voir à la télévision le lundi 27 octobre - La fracture iranienne

L'avenir de l'Iran, faut-il le voir dans ces jeunes femmes, voilées mais vêtues de jeans, qui s'élancent en parapente des hauteurs montagneuses encerclant Téhéran? Ou plutôt dans ces familles entretenant sans faiblir la tombe et le souvenir d'un des leurs, mort en martyr pour la République islamique? Le documentaire de Thierry Michel se garde bien de trancher.

Néanmoins, l'oeuvre a le mérite de lever le voile sur la fracture qui divise la société iranienne à l'heure actuelle. D'un côté, ceux qui ont connu la révolution islamique de février 1979 et les espoirs qu'elle a suscités. Ceux-là ne sont pas prêts à renier les idéaux — religieux, bien souvent — qui ont porté leur jeunesse. Leurs enfants, toutefois, ont grandi dans un monde bardé d'interdits qui pèsent aujourd'hui bien lourd sur leurs épaules. Témoin, cet adolescent qui lance à la caméra une phrase douloureuse: «Nos parents, et ceux qui ont fait cette révolution, nous ont fait du mal. Vraiment.» Ou ces universitaires qui n'hésitent pas à braver les milices et les menaces d'emprisonnement pour réclamer l'instauration d'une véritable démocratie en terre iranienne.

Alors, quel avenir pour les quelque 70 millions d'Iraniens? Au moment où le regard soupçonneux de George W. Bush se tourne vers leur pays, la question prend une ampleur internationale. Dans l'heure précédant la diffusion du documentaire, les invités de Points chauds en décortiqueront d'ailleurs les enjeux.

L'oeil ouvert / Iran sous le voile des apparences

Télé-Québec, 21 h

À voir en vidéo