Femen : faux pas d’un chroniqueur du JdeM

Le chroniqueur Michel Beaudry s’est attiré les foudres des féministes pour un texte publié jeudi dans Le Journal de Montréal où, rappelant l’intervention des Femen à l’Assemblée nationale, il avoue son souhait de pouvoir « retenir une manifestante en plaçant [s]es deux mains sur ses seins ». La Fédération des femmes du Québec l’a accusé de « banaliser une agression sexuelle » et comparé à un « mononcle cochon ». Femen Québec, sur sa page Facebook, a écrit : « Un homme tient des propos dégradants et pornographiques dans le journal le plus lu au Québec alors que des femmes qui se lèvent pour crier leurs idées se font traiter de putes. » Les réseaux sociaux en ont rajouté contre le chroniqueur, qui a accordé une entrevue au 98,5 FM pour expliquer que ses propos se voulaient humoristiques. Le texte a été retiré du site du JdeM.

À voir en vidéo