Des médias changent de mains

New York — Le groupe Washington Post a annoncé lundi la cession de certaines de ses activités d’édition, y compris le quotidien portant son nom, au patron fondateur du groupe de distribution en ligne Amazon, Jeff Bezos, pour 250 millions de dollars.

« L’acheteur est une entité qui appartient à M. Bezos en tant qu’individu, et pas Amazon Inc. », précise le communiqué du groupe.

La transaction marquera la fin de 80 ans de contrôle du titre par la famille Graham.

« Des années de difficultés familières au secteur des journaux nous ont incités à nous demander s’il pourrait y avoir un autre propriétaire qui soit meilleur pour le Post », a commenté Donald Graham, le pdg du groupe, dans le communiqué.

« Le génie avéré de Jeff Bezos dans la technologie et les affaires, son approche de long terme » en font un candidat particulièrement bon, a-t-il ajouté.

« Je comprends le rôle crucial que le Post joue à Washington et dans notre pays, et les valeurs du Post ne changeront pas », a promis pour sa part Jeff Bezos.

La nièce de M. Graham, Katharine Weymouth, doit notamment conserver son rôle de directrice générale et éditrice du journal.

Le Washington Post s’était illustré en révélant le scandale du Watergate qui avait conduit à la démission du président Nixon dans les années 1970, et plus récemment en dévoilant avec le britannique The Guardian les programmes d’espionnage à grande échelle des agences de renseignement américain. À l’image de l’ensemble du secteur de la presse, il est confronté à une érosion de ses revenus alors que les lecteurs se tournent de plus en plus vers des contenus gratuits sur Internet.

Le Boston Globe vendu au propriétaire d’un club de baseball

Le New York Times a aussi annoncé samedi qu’il a accepté de vendre le quotidien The Boston Globe pour 70 millions de dollars au propriétaire d’un club de baseball, John W. Henry.

Principal quotidien américain, le Times obtient ainsi moins de 10 % de la somme qu’il avait dû débourser en 1993 pour acquérir le Globe : 1,1 milliard de dollars.

« Le Boston Globe, fort de ses prix en journalisme, de sa riche histoire et de sa tradition d’excellence, est l’un des médias les plus respectés dans le pays », a déclaré John W. Henry, le nouveau propriétaire, dans un communiqué publié par le Boston Globe.

La vente du New York Times comprend également le site Internet Boston.com, la société de mailing Globe Direct, ainsi que The Worcester Telegram Gazette, un journal local du Massachusetts.

À voir en vidéo