Bilan médias: une année polarisée

La campagne électorale fait évidemment partie des événements les plus médiatisés de l'année. <br />
Photo: Jacques Nadeau -Le Devoir La campagne électorale fait évidemment partie des événements les plus médiatisés de l'année.

Plus du quart (27 %) de toute l’information diffusée dans les médias au Québec cette année portait sur la campagne électorale, le conflit étudiant et les travaux de la commission Charbonneau. «L’année 2012 aura été celle de la polarisation», résume la firme Influence Communication dans son État de la nouvelle : Bilan 2012, rendu public aujourd’hui.

Le retour de la division sociale se confirme de plusieurs manières dans les coupes effectuées par les médiologues au sein de leurs immenses banques de données.
 

L’élection du gouvernement minoritaire péquiste constitue la nouvelle la plus couverte par les médias. De plus, l’attentat au Métropolis le soir du scrutin a été l’événement le plus médiatisé au Québec sur une période de 24 heures depuis 2001.

Le conflit étudiant, lui, a été rien de moins que «la nouvelle la plus longue et la plus intense de l’histoire moderne des médias québécois». Le printemps rouge a engendré une vingtaine d’éclipses médiatiques, soit des périodes de surchauffe autour d’un seul sujet accaparant 20 % ou plus de toutes les informations pendant une période donnée. La crise a aussi décroché une place dans le top 5 hebdomadaire de la firme pendant 22 semaines, soit presque la moitié de l’année.


Il s’agit du huitième bulletin annuel consécutif de la firme de courtage en information. Le bilan disponible gratuitement en ligne analyse les tendances dans les médias en se basant sur tout ce qui a été diffusé au pays entre le 1er janvier et le 17 décembre. Un volet permet d’établir des comparaisons internationales.


La firme a même fait réaliser un sondage sur les perceptions des Québécois par rapport à l’information de 2012. Cet ajout permet de comparer la perception du public à la réalité de la couverture médiatique.


L’enquête a été menée le 12 décembre. À la question : Quelle est la nouvelle internationale la plus médiatisée au Québec en 2012 ?, les réponses populaires placent la réélection de Barack Obama et l’ouragan Sandy à parfaite égalité (avec un score de 32,49 %). Dans les faits, c’est la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de Londres qui a le plus pesé médiatiquement.


Cet événement arrive en troisième position pour le public avec 15 % des réponses. La fusillade de la première du film The Dark Knigth Rises au Colorado se place ensuite avec 10 %. Seulement, les robots d’Influence Communication ont terminé le travail ce week-end, avant de pouvoir prendre la mesure complète de la couverture de la nouvelle fusillade américaine, celle de Newtown, un traitement qui se poursuit.


Le sondage montre par ailleurs que l’opinion populaire accorde sa faveur à la crise étudiante et au projet de loi 78 comme nouvelle de l’année, avec 61 % des points. Les médias ont davantage couvert l’élection provinciale. Suivent ensuite, loin derrière, dans l’opinion, les audiences de la commission Charbonneau (10 %), l’affaire Luka Rocco Magnotta (8,5 % ), la nomination de Marc Bergevin comme directeur général du Canadien (7 %) qui devance l’élection du PQ (6,5 %). La démission de Gérald Tremblay n’attire qu’une faveur sur cent.


Le Devoir

2 commentaires
  • France Marcotte - Inscrite 19 décembre 2012 16 h 31

    Le meilleur de l'opinion publique

    J'ai une amie brillante qui vient de décrocher de l'actualité.

    «J'veux plus rien savoir, ces gens-là sont trop puissants.»

    Elle se retire dans la montagne, elle n'apparaîtra jamais dans les sondages.

  • Gilles Théberge - Abonné 19 décembre 2012 16 h 58

    Quelle photo!

    Rien qu'à revoir la photo du personnage me donne les «bleus». Et ce n'est pas que je m'en ennuie. C'est plutôt que je souhaite l'oublier.