Annulation des Filles de Caleb aux FrancoFolies

Pas de captation, pas de spectacle. L’annulation par Radio-Canada (RC) de la diffusion envisagée d’une captation des Filles de Caleb entraîne l’annulation du spectacle programmé aux prochaines FrancoFolies de Montréal. Les trois représentations devaient être les toutes dernières de la comédie musicale créée l’an dernier.

La direction de Radio- Canada explique que sa décision n’est pas liée aux récentes compressions budgétaires, qui lui feront perdre environ 200 millions d’ici trois ans. Pourtant, le diffuseur ne tente-t-il pas depuis des mois de renégocier les ententes de diffusion (et les droits de suite) avec plusieurs de ses partenaires, dont les syndicats d’artistes, afin de réduire ses frais ?


« Ça n’a absolument rien à voir avec les problèmes autour des droits d’auteur, explique Marc Pichette, directeur des relations publiques de RC. C’était un projet clé en main [proposé par une maison de production privée] avec des budgets d’une telle envergure qu’on ne pouvait pas se le permettre. Quand on a pris connaissance de ces contraintes, on a été obligé de se retirer. »


Luc Châtelain, président et producteur d’Écho Media, la compagnie qui devait filmer le spectacle, évalue que les dépenses de RC auraient « largement dépassé les 100 000 $». Il ajoute : « Ça coûte cher parce qu’il y a beaucoup d’ayants droit dans une telle production. Cette annulation est malheureuse parce qu’elle aurait permis d’immortaliser le show. Mais il y en a des dizaines qu’on aimerait capter, et on ne peut pas tout faire. »


Aucun contrat n’était signé avec les partenaires éventuels. « Radio-Canada payait pour la captation, et les profits générés nous permettaient de programmer les autres représentations de la comédie musicale, explique Greg Kitzler, directeur des relations de presse de l’Équipe Spectra, le promoteur derrière les FrancoFolies. Nous avons tout fait pour sauver le spectacle, mais nous n’avons pas réussi. »


L’opéra rock inspiré à Michel Rivard par le célèbre roman d’Arlette Cousture a été créé en avril 2011 au Théâtre Saint-Denis puis promené en tournée au Québec. La sortie finale devait se faire dans la série Les Grands Spectacles, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts les 9 et 10 juin, avec une ultime représentation pour les caméras.


Il s’agit du seul spectacle de la programmation de la 24e mouture des FrancoFolies de Montréal 2012 que devait capter RC. Le spectacle met en vedette Daniel Boucher (Ovila) et Luce Dufault (Émilie). On y retrouve aussi Bruno Pelletier, Marie-Michèle Desrosiers et Stéphanie Lapointe. Le festival dédommagera les artistes floués en leur payant la moitié des cachets prévus.