Apple et la démocratisation de la création de livres numériques

Présentée à New York hier par le chef marketing d’Apple, Phil Schiller, l’application iBook Author s’inscrit dans une nouvelle stratégie de développement de l’entreprise qui cherche à placer ses pions et ses tablettes numériques iPad dans le monde de l’éducation.
Photo: Agence Reuters Shannon Stapleton Présentée à New York hier par le chef marketing d’Apple, Phil Schiller, l’application iBook Author s’inscrit dans une nouvelle stratégie de développement de l’entreprise qui cherche à placer ses pions et ses tablettes numériques iPad dans le monde de l’éducation.

Petite révolution dans l'univers du livre et de l'édition. Après le montage vidéo, la création musicale et l'enregistrement d'émissions de radio, Apple veut désormais mettre l'édition de manuels scolaires et de livres à la portée de tous.

C'est du moins ce que laisse présager le lancement hier par la multinationale américaine de son iBooks Author, une nouvelle application qui n'annonce rien de moins qu'une démocratisation de la fabrication et la diffusion de livres numériques. Un outil qui devrait stimuler la mutation numérique en cours, tout en forçant la réflexion sur l'écosystème culturel qu'il se prépare à créer.

«Le monde de l'édition est en train de changer et Apple vient, avec cette annonce, accélérer ce changement», a indiqué au Devoir Clément Laberge de la compagnie De Marque, un éditeur de livres électroniques installé à Québec qui coordonne également le développement de l'Entrepôt numérique, espace dématérialisé pour la distribution de livres en format binaire. «On peut s'attendre à un outil simple d'utilisation, à l'image des outils conçus par Apple, mais un outil aussi qui, en remettant en question le cadre de fabrication des livres et des manuels scolaires, doit nous faire réfléchir sur les limites qu'il va déplacer.»

Présentée à New York hier par Phil Schiller, le bras droit de Tim Cook, le nouveau patron d'Apple, à l'occasion d'une conférence de presse attendue, l'application iBooks Author s'inscrit dans une nouvelle stratégie de développement de l'entreprise qui cherche à placer ses pions et ses tablettes numériques iPad dans le monde de l'éducation. Sorte de GarageBand — application visant à créer de la musique et autres contenus sonores — de l'édition, cette nouvelle application permet de créer seul des manuels scolaires numériques, en suivant différents canevas. Ces cadres préétablis permettent l'intégration de photos, de contenus vidéo et interactifs, d'objets en 3D, de liens HTML. Entre autres.

L'iBooks Author peut également être utilisé pour la production de tous autres livres, illustrés ou pas, dont la diffusion va pouvoir se faire par l'entremise de la bibliothèque virtuelle d'Apple, iBooks, actuellement présente dans les iPad et iPhone qui se multiplient sur la planète techno.

Selon M. Laberge, le monde de l'autoédition devrait profiter de ce nouvel ensemble dédié à la création et à la diffusion de livres numériques. «Cela va donner une plus grande visibilité à ce genre de contenu», dit-il. Quant à l'industrie du livre scolaire, elle va devoir composer avec «la puissance de cet outil» et réussir à lui faire une place dans les «cadres réglementaires actuels».

En partant à la conquête de l'autoédition, Apple cherche à trouver sa place sur le marché du livre numérique évalué à 10 milliards de dollars par année, indique l'agence Bloomberg, mais aussi à entrer dans le monde de l'éducation, une priorité établie par feu Steve Jobs, ex-gourou de la pomme, selon son biographe Walter Isaacson.

À voir en vidéo