Radio-Canada abolit son émission littéraire

L'émission Vous m'en lirez tant de la Première Chaîne ne reprendra pas l'antenne à l'automne. La direction de la radio de Radio-Canada l'a annoncé vendredi à l'interne. L'émission animée par la femme de théâtre Lorraine Pintal était diffusée le dimanche de 14h à 16h.

Toujours selon les informations obtenues par Le Devoir, «pour l'instant», selon sa propre formule, la direction n'a rien de précis en tête pour parler livre et littérature à la Première Chaîne.

Les nouveaux dirigeants de la radio d'État, arrivés en poste au cours des derniers mois, rencontrent les journalistes ce matin pour dévoiler la grille estivale 2011. Radio-Canada propose une émission littéraire hebdomadaire diffusée sur tout son réseau (sauf l'été) depuis des années.

Les relations demeurent toutefois tendues avec certains cercles culturels et littéraires du pays, qui jugent sévèrement cette seule et unique place faite à la littérature sur les ondes d'État. L'ancienne chaîne culturelle (le 100,7 FM à Montréal) comptait plusieurs rendez-vous de débats autour des textes et des auteurs, mais sa programmation a été complètement revue pour se concentrer exclusivement sur la musique. À la télévision, c'est le désert. Il n'existe aucune proposition littéraire à la télévision généraliste. Même ARTV, la chaîne culturelle, ne relaie aucune émission d'actualité et de discussion liée aux imprimés.

Par contraste, à la radio publique française, on retrouve plusieurs émissions littéraires, dont À plus d'un titre diffusée quotidiennement sur France Culture. Le rendez-vous d'une heure est diffusé du lundi au vendredi de 16h à 17h, en pleine heure de pointe quoi. La dernière mouture, vendredi, offrait un bloc sur l'actualité de la bande dessinée, un autre sur les revues et des entretiens avec des auteurs. La grille de la chaîne spécialisée, souvent digne d'un contenu universitaire, compte plusieurs autres émissions du genre, dont une consacrée en partie à la littérature jeunesse.

Aux États-Unis, le réseau public NPR fait aussi la leçon à Radio-Canada avec des émissions de lecture de textes, des entretiens avec des auteurs, des séries complètes consacrées à des thèmes littéraires. Le site Internet npr.org diffuse une riche sélection de contenus en tous genres sur l'actualité et l'histoire littéraires, par exemple des suggestions de lectures de polars pour l'été.
43 commentaires
  • De St-Éloi - Inscrit 6 juin 2011 05 h 45

    Une lente décadence culturelle

    Le retrait de cette émission n'est que le signe d'une lente décadence culturelle, amorcé par Sylvain L'espérance. L'émission en question n'était pas très affriolante, mais elle avait le mérite d'exister. Elle tentait de se populariser, ce qui est une erreur en littérature. Un grand auteur est un grand auteur, et même nos petits auteurs peuvent être de grands auteurs. Il suffirait d'une émission d'entretien hebdomadaire, même diffusée à des heures pas possibles pour sauver la mise culturelle. Une entrevue en profondeur vaut mieux que plusieurs petites entrevues superficielles. Les journalistes et la direction de Radio-Cann peuvent bien chialer contre PKP mais il faut plus pour la littérature avec ses maisons d'édition et les pages littéraires du Journal que la défunte grande maison culturelle. ArtTV est d'une grande médiocrité, Vox fait mieux qu'elle pour ce qui est de la littérature. Réunir autour d'une table trois écrivains et un animateur ne coûte pas cher. Vaut mieux des décors chers, des émissions stupides à la Cloutier c'est
    ça de la culture. La culture ce est-ce que les gens regardent à Radio-Canada, nous faisons la culture, nous sommes le nombril culturel du Québec et du CF, et nous regardons notre nombril. Bravo Radio-Canada.

  • Dmarquis - Abonné 6 juin 2011 06 h 31

    De toute manière avec internet on a accès à France culture

    RC n offre pas une programmation à vos attentes?France Culture avec son podcasting plus ėvoluė offre des émissions culturelles très stimulantes pour l intellect .. Daniel marquis

  • Gilles Delisle - Abonné 6 juin 2011 06 h 34

    Lente descente aux enfers de Radio-Canada

    Monsieur de St-Eloi a parfaitement raison. Maintenant qu'il n'y a plus d'histoire enseignée dans nos écoles et collèges, on est en train de faire disparaître la culture de Radio-Canada, qui, il n'y a pas si longtemps etait un phare pour tout le Québec francais, pour la culture. Théâtre, émissions culturelles à la radio et à la télé, musique etc. la station radio-canadienne nous éduquait tout en nous faisant découvrir la culture d'ici et d'ailleurs. Aujourd'hui, on a fait sauté les émissions culturelles de la radio et de la télé de Radio-Canada, pour les remplacer par des émissions "people" à la manière des Cloutier, Lepage, McQuade et autres clowns du genre qui sont un copier coller des pires émissions des chaînes comme V ou TVA! Tout se tient, pour enfoncer le Québec de plus en plus dans une médiocrité culturelle dont nous ne sommes pas prêts d'émerger!

  • Claude Bélanger - Abonné 6 juin 2011 06 h 40

    France culture

    Vous mentionnez que France Culture diffuse une émission sur la littérature. Vous devriez ajouter que c'est facilement accessible via internet.
    Fance Culture a également une programmation très riche en arts visuels, en musique, en philosophie, etc. J'écoute régulièrement l'émission Hors-champ de Laure Adler et, en tant qu'architecte, je ne manque jamais Les Jeudis de l'architecture.

    Pourquoi se passer de cette programmation culturelle incroyable? Et tout est payé par l'État français sans une minute de publicité.

  • Monsieur Pogo - Inscrit 6 juin 2011 06 h 41

    S'aracher les quenoeils

    Pourquoi lire, si on peut regarder la télévision ?

    La litérature sa fait lire, et lire sa donne malle à la tète.

    Donc, bravo à radio-canada pour cet mesure prophylactique.