Dossier sur le Québec - Maclean's est blâmé

Québec — Le magazine Maclean's est blâmé par le Conseil de presse pour avoir manqué de rigueur et véhiculé des préjugés en affirmant que le Québec est la province la plus corrompue du Canada, a déclaré hier à La Presse canadienne le plaignant dans ce dossier.

Cette décision, datée du 18 mars dernier, a été rendue à l'unanimité par les sept membres du tribunal d'honneur de la presse québécoise, a affirmé Gilles Rhéaume.

Selon M. Rhéaume, le blâme porte sur la manchette en page frontispice du magazine, «The most corrupt province in Canada», inscrite à côté d'une image du Bonhomme Carnaval tenant à la main une serviette débordante de billets de banque.

Alors que la plainte de M. Rhéaume portait aussi sur l'utilisation de ce symbole du Carnaval, le Conseil de presse estime que le magazine avait le droit de le représenter dans une caricature, même s'il se questionne sur la justesse de ce choix.

L'organisme conclut que le journaliste Martin Patriquin n'a pas démontré que le Québec serait la province la plus corrompue, malgré le fait qu'il a recueilli plusieurs points de vue rapportant l'existence d'une série de cas de corruption.

Aucune enquête comparative, permettant de situer le Québec par rapport aux autres provinces, ne vient appuyer la manchette du magazine, qui coiffait aussi l'article de M. Patriquin, observe le Conseil. Ces manquements aux impératifs de rigueur journalistique portent préjudice à l'ensemble des Québécois.