Médias - C'est juste de la cuisine...

L'animatrice Anne-Marie Whitenshaw invite demain les médias chez elle, «dans sa nouvelle maison». Le communiqué diffusé par la firme Strategic Objectives précise que «GE Profile collabore avec elle [Mme Whitenshaw] au lancement de sa nouvelle gamme de cuisinières de grande capacité de pointe conçue pour faciliter la vie dans la cuisine».

À preuve, la maison «nouvellement rénovée» de l'animatrice est équipée de cette cuisinière et «les médias [...] sont invités à goûter les recettes simples et délicieuses qu'elle sert à ses invités».

Faut-il comprendre que Mme Whitenshaw s'est fait payer une cuisinière, voire une cuisine, par GE, dont elle devient en quelque sorte la porte-parole? Pourquoi pas? Après tout, elle est déjà porte-parole du magazine Loulou. Elle anime aussi le Guide resto Voir sur la chaîne Évasion et sa maison Killer Queen Production est derrière la série Chuck's Day Off de Food Channel. Alors, pourquoi pas General Electric et une cuisinière en prime?

«On fait un événement chez elle et il y a un contrat à l'égard de cet événement, dit l'agent (et père) de l'animatrice, John Whitenshaw. Dans le contrat, c'est clairement indiqué que moi et Anne-Marie, on avait un droit d'approbation final sur le communiqué. Samedi soir, l'agence qui s'occupe de ce dossier pour General Electric a envoyé un communiqué sans notre permission qui disait des choses qui n'étaient pas exactement en conformité avec le contrat.»

Lesquelles? Avant de couper court à la conversation téléphonique, M. Whitenshaw a refusé de le préciser.

Anne-Marie Whitenshaw animait l'émission quotidienne AM sur la Première Chaîne de Radio-Canada cet été. La société d'État juge ne pas avoir à commenter cet imbroglio puisque l'animatrice n'est plus sur ses ondes.

Le Syndicat des communications de Radio-Canada explique que les règles éthiques des journalistes maison ne «s'appliquent pas nécessairement de la même manière» pour les collaborateurs externes de RC. Ils peuvent d'ailleurs encore plus facilement participer à des campagnes publicitaires quand leur émission est produite par une maison privée.

Ce n'est pas le cas de C'est juste de la TV à Artv, une émission maison de la chaîne culturelle à laquelle participe aussi Anne-Marie Whitenshaw. Il y est souvent question d'éthique des médias.