Télévision - Vidéotron lance Illico Web

Après Tou.Tv, développé par Radio-Canada, voici Illico Web de Quebecor. Ce nouveau service de télé sur le Net permet aux clients du câblodistributeur Vidéotron de télécharger du contenu des chaînes auxquelles ils sont déjà abonnés.

En clair, Illico Web se veut une extension de l'abonnement au câble. La question des redevances ne se pose donc pas.

Les abonnés de la télé numérique n'auront pas à débourser un sou de plus pour y accéder. Tou.Tv, lancé en janvier, est offert à tous, sans exception.

La nouvelle mécanique à diffuser de la télévision sur demande a été dévoilée hier, au centre-ville de Montréal, par le président et chef de la direction de Quebecor Media, Pierre Karl Péladeau. Plusieurs représentants des chaînes concernées par Illico Web étaient aussi présents. Le portail (illicoweb.tv) propose dès maintenant 32 chaînes de télévision (dont 24 en français) et 45 autres diffusant de la musique. Celles du groupe Quebecor y sont, dont TVA et LCN, mais aussi les concurrents, dont Radio-Canada, RDI, Vrak, Canal D et Météomédia.

Il y manque surtout des chaînes anglophones, avec lesquelles les négociations se poursuivent, comme avec les quelques réseaux francophones toujours absents. L'offre d'Illico Web, qui vise d'abord le marché des 18-40 ans, devrait donc se bonifier dans les prochains mois.

Le nouveau service permet aussi de programmer un enregistreur numérique personnel à distance et de consulter la grille complète de programmation sur un ordinateur.

Tout ceci sollicite évidemment beaucoup de bande passante. Vidéotron songe à avertir par courriel les surconsommateurs.

Ce mariage entre la télé et le Web fera des petits à l'automne, quand Quebecor lancera son propre service de téléphonie mobile 3G.