Médias - Concours de circonstances à la radio de Radio-Canada

Un concours sur deux de la radio de Radio-Canada (RC) est organisé en collaboration avec le journal La Presse, une propriété du Groupe Gesca. Pour l'autre tirage, la société d'État s'arrange seule, avec son site Internet par exemple.

Ce qui fait que tous les concours de Radio-Canada, ou presque, lancés en partenariat, le sont avec Gesca. Ce qui ne calmera pas les critiques de cette alliance parfois jugée trop privilégiée par ceux qui parlent méchamment de «Radio-Gesca».

«Pourquoi on a choisi La Presse? Ce n'est pas compliqué: c'est une question de profil et de tirage, selon une considération stratégique et promotionnelle», explique Marc Pichette, directeur des affaires publiques de Radio-Canada. Les données fournies à la demande du Devoir concernent les deux dernières années, soit 2008 et 2009. Les concours en question ont été organisés par la Première Chaîne ou Espace Musique. Le dernier en date permettait d'assister à un concert consacré à la musique du compositeur André Mathieu présenté à Shanghai.

«Beaucoup d'opérations de promotion se font en période de sondage, explique encore M. Pichette. On calcule que les jumelages sont profitables en raison de nos auditoires et du lectorat du journal.»

Le directeur y voit une «simple synergie». Il rappelle que RC organisait des concours avec Le Journal de Montréal avant le lock-out, une pratique perpétuée par les producteurs indépendants de certaines émissions.

Les liens entre Gesca et Radio-Canada prennent plusieurs formes. Des journalistes de La Presse ou du Soleil se retrouvent en ondes, souvent pour des collaborations servies à la queue leu leu. Cette présence assimilée à de la convergence a été critiquée au début du mois par une chroniqueuse liée à Quebecor. M. Pichette réplique en parlant d'une «vision tronquée de la réalité».

Pour compléter le portrait, il faut aussi considérer la présence de La Presse Télé sur les ondes de Radio-Canada. Cinq des vingt-sept émissions de variétés des deux dernières années provenaient de la boîte de production de Gesca (dont le Gala La Presse, autour des personnalités), une seule dans le secteur jeunesse et une seule (Les Parent) sur 21 dramatiques. Au total, RC a donc diffusé sept productions de Gesca sur un total d'au moins cinquante émissions.

«Nous avons très peu d'émissions de La Presse Télé, qui est une excellente boîte de production, commente alors M. Pichette. Je veux dire que les projets proposés par cette maison sont extrêmement intéressants pour les téléspectateurs.»
1 commentaire
  • Yves Verty - Inscrit 21 mai 2010 11 h 34

    Une question de synonymes qui signifient tous la même chose!

    À la lumière des faits de cet article, force est de constater qu'il y a bel et bien convergence entre la SRC et La Presse. Pourquoi ne l'admettent-elles pas? M. Pichette, le porte-parole, l'a dit lui même, que c'était de la "synergie". Entre vous et moi, "convergence" et "synergie" veulent dire la même chose en bout du compte, n'est-ce pas?