En bref - Le Canadien plus couvert qu'Haïti

La victoire du Canadien contre les Penguins a causé une éclipse en information. Le terme est employé par la firme Influence Communication quand une nouvelle accapare outrageusement l'attention des médias.

Au Québec, en 24 heures, entre mercredi matin et hier matin, l'information au sujet du match a occupé plus de place que le séisme à Haïti pendant la première journée suivant la catastrophe. La rencontre sportive occupait 25,87 % du contenu d'information par rapport à 23 % pour le tremblement de terre. Entre 22h et minuit mercredi soir, 89 % de l'actualité québécoise ne portait que sur le match. La diffusion du match a évidemment profité aux réseaux. RDS a fait le plein de 3,459 millions de téléspectateurs au plus fort du match: de quoi remplir 114 fois le Centre Bell. Le match était également diffusé par CBC.
1 commentaire
  • Fabien Nadeau - Abonné 14 mai 2010 09 h 13

    Normal!

    Je trouve le fait tout à fait normal. L'actualité est souvent déprimante et lorsqu'une équipe sportive à laquelle la population s'identifie a du succès, la nouvelle nous ramène à l'équilibre émotif! On n'a pas fini d'en entendre parler! Quant aux séquelles de la catastrophe haïtienne, on peut bien en parler... Mais il faut surtout agir...

    Mais j'ai entendu parler de cette présence médiatique du Canadien comme étant exagérée. Je ne suis pas particulièrement croyant, mais ça me fait penser à une réflexion d'un certain Judas, dans l'Évangile, qui disait que l'argent d'une fête aurait été mieux dépensé en faveur des pauvres. Bel hypocrite!