Cogeco met la main sur Corus-Québec, au coût de 80 millions $

Incapable de tirer les bénéfices qu’il espérait de ses stations de radio québécoises, Corus Entertainment a annoncé aujourd’hui leur cession pour 80 millions $ à Cogeco, qui triplera ainsi la taille de son réseau.

Onze stations font l’objet de la transaction, dont celles de CKOI à Montréal, Québec et Sherbrooke, le 98,5 FM avec Paul Arcand, CKAC Sports et Q92.5 à Montréal, CIME FM à Saint-Jérôme ainsi que les antennes du réseau Souvenirs Garantis de Québec, Gatineau, Sherbrooke et Trois-Rivières.

Cogeco a levé le nez sur la station Souvenirs Garantis de Saguenay, qui reste à vendre. L’entreprise montréalaise possède déjà le réseau Rythme FM à Montréal, Québec, Trois-Rivières et Sherbrooke de même que le FM 93 de Québec.

La transaction annonce donc une lutte féroce entre deux grands groupes, puisque Cogeco possédera 16 stations au Québec, face à Astral qui en possède 23. La concentration des médias s’en trouvera évidemment augmentée. 

«Corus Entertainment a pris la décision stratégique de se départir de ses stations de radio Corus Québec et de se concentrer sur les marques de notre division Télévision et nos stations de radio de l’Ontario et de l’Ouest canadien», a déclaré le président et chef de la direction de l’entreprise torontoise, John Cassaday.

«Corus exploite des stations de radio au Québec depuis 10 ans et malgré des investissements de plusieurs millions de dollars dans leur contenu et leurs installations, sans compter le recours à divers formats de diffusion, nous n’avons pas réussi à générer des rendements adéquats pour nos actionnaires», a admis M. Cassaday au cours d’une téléconférence avec les analystes financiers.

Au cours de l’exercice qui a pris fin le 31 août 2009, la marge de la division radio de Corus a atteint 23%, mais en excluant les stations québécoises, elle s’élevait à 30%, soit dans le bas de la fourchette cible que s’est fixée l’entreprise.

Consolidation nécessaire

Corus a eu du mal à faire concurrence au numéro un du secteur tant au Québec qu’au Canada, Astral Media, en dépit du fait qu’il avait déjà uni ses forces de ventes publicitaires, au Québec, avec Cogeco.

John Cassaday a révélé aujourd’hui qu’il avait discuté de différentes possibilités d’affaires prometteuses avec le grand patron de Cogeco, Louis Audet, mais que celles-ci auraient toutes violé les règles en vigueur.

«Nous avons finalement conclu qu’il fallait qu’il y ait moins de propriétaires et qu’un des joueurs devait prendre du muscle pour pouvoir représenter un concurrent viable», a-t-il souligné.
«En toute franchise, je pense que (Cogeco), compte tenu de ses racines québécoises et du fait qu’il possède d’autres actifs au Québec, était un joueur plus logique», a ajouté le dirigeant.

«Les stations de radio de Corus s’arriment très bien avec celles de Cogeco, a estimé M. Audet. (...) Selon notre expérience et nos critères d’évaluation rigoureux, nous croyons que ces stations témoignent d’un beau potentiel de croissance.»

Des banques canadiennes ont consenti à Cogeco de nouveaux prêts totalisant 100 millions $, dont une partie servira à financer l’acquisition. La transaction, assujettie à l’approbation des autorités réglementaires, devrait être bouclée d’ici la fin de l’année.

Cogeco, également câblodistributeur, est l’ancien propriétaire de TQS, qui avait été vendu à Remstar.