En bref - Le WSJ affronte le NYT «à domicile»

New York — Le Wall Street Journal a ouvert hier une nouvelle phase dans la guerre qui l'oppose au New York Times qu'il entend battre «à domicile» en lançant un supplément quotidien consacré à New York et à ses environs.

«Mon conseil aux lecteurs? Si vous aimez vraiment le New York Times, lisez-le gratuitement en ligne et achetez le Wall Street Journal», a lancé d'entrée de jeu au cours d'une conférence de presse Les Hinton, p.-d.g. du quotidien financier racheté il y a deux ans et demi par le magnat australien des médias Rupert Murdoch. M. Murdoch, patron du groupe News Corp., qui possède également le tabloïd New York Post et la chaîne de télévision Fox, n'était pas présent hier à la réception somptueuse organisée dans un hôtel de la 5e avenue, pour quelques centaines d'invités. Actuellement, le NYT, qui tire à un peu moins d'un million d'exemplaires, atteint 5,4 % des foyers de la ville, contre 3,9 % pour le WSJ qui a un tirage national du double.