Médias - Groupe TVA accouche de Yoopa

Le Groupe TVA plonge à plein dans le divertissement pour les enfants d'âge préscolaire. La proposition multiplateforme dévoilée hier matin s'organise autour d'une nouvelle télévision spécialisée, d'un portail Internet pour parents et enfants et d'un magazine. La totale, quoi, et une première puisqu'il n'existe pas de chaîne pour les très jeunes au Québec.

La nouvelle «marque» (le directeur général Denis Dubois a abusé du terme commercial hier) s'intitule Yoopa, un mot qui veut évoquer l'allégresse et le bonheur communicatif. C'est Yoopa, comme on crie «Youpi».

Yoopa s'adresse aux enfants de deux à six ans. La licence pour la chaîne spécialisée a été accordée lundi par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Le duo chaîne-magazine apparaîtra

le 1er avril. Le portail Web suivra le 28 mai.

«Yoopa, c'est une chaîne de télé, mais c'est beaucoup plus, a expliqué le directeur Dubois. C'est une marque multiplateforme qui vise les enfants et les parents avec une promesse précise: des aventures éducatives valorisantes.»

La programmation télévisuelle sera dévoilée à la fin de mars. Le Groupe TVA a en chantier deux séries originales et promet de dépasser le seuil du tiers de contenu canadien avant les trois ans réglementaires prévus par le CRTC. Les tarifs d'abonnement seront annoncés au lancement de la chaîne sans publicité (sauf pour deux minutes à l'heure de «messages de commanditaires»).

Les négociations se poursuivent avec les distributeurs de signaux. Elles doivent logiquement être plus simples avec Vidéotron, propriété de Quebecor, comme le Groupe TVA. Astral Media, qui a son propre projet de télé pour très jeunes (Vrak Junior), s'est plainte de l'échec des négociations avec le câblodistributeur.

Le portail Internet de Yoopa proposera deux espaces, un pour les petits, un pour les grands, l'idée étant de constituer une sorte de communauté de parents qui pourront par exemple échanger des conseils pédagogiques ou des idées de sortie culturelle. Le nouveau site absorbe PetitMonde.com et EspaceParents.ca. De même, le magazine Yoopa prend le relais de la publication Espace parents, qui compte déjà 30 000 abonnés.

Les dirigeants de la «marque» ont conscience d'avancer sur un terrain glissant. L'association des pédopsychiatres américaine a recommandé l'an dernier de ne pas mettre les très jeunes (de deux ans et moins) en contact avec le petit écran. «Nous avons nos responsabilités et les parents ont la leur», a résumé M. Dubois, qui annonce la formation d'un groupe de sages et promet une programmation dans les faits destinée aux enfants de trois ans et plus.