À la télévision mardi le 13 octobre - Les dessous du cheerleading

Saviez-vous qu'il existe 6000 cheerleaders au Québec? Même si ce chiffre étonne, y avait-il vraiment matière à y consacrer six épisodes d'une série sur l'art (?!) des meneuses de claques, en particulier celles de l'équipe de football des Alouettes? Artv, la plus artistique (?!) de nos stations de télévision, a semblé trouver là un mystère à résoudre autant qu'un préjugé à casser: qu'est-ce qui pousse aujourd'hui les femmes, étudiantes ou travailleuses de tous les horizons, à se trémousser sur un terrain de football pour exciter la foule? Activité essentiellement athlétique ou artistique?

On ne ménage pas les moyens pour faire une enquête sérieusement futile sur le terrain — de football — auprès de nombreux intervenants, du chroniqueur Patrick Lagacé à la présidente de la Fédération des cheerleaders du Québec en passant par une psychologue et un historien. Tout cela sur fond d'auditions pour former l'équipe 2008 des meneuses de claques des Alouettes, dont les plus fidèles représentantes font aussi l'objet d'un portrait attendrissant.

Pour donner crédit à l'entreprise, on a mandaté à l'animation la belle et talentueuse Geneviève Guérard, ex-danseuse des Grands Ballets canadiens, qui se prendra au jeu en acceptant de participer à une séance d'entraînement des meneuses de claques. Et ce n'est là que le début d'une série qui étudiera en profondeur les dessous de ce hobby, de l'entraînement au calendrier annuel des Alouettes...

L'émission propose mélange des genres à la fois indigeste et efficace: entre le documentaire sur un faux enjeu, la télé-réalité qui met le vedettariat à la portée des gens ordinaires, le débat pour ou contre le cheerleading et le portrait d'une discipline méconnue... qui aurait franchement pu le rester.