Des courtiers immobiliers songent à boycotter les journaux de Gesca

Québec — Gesca a transféré sa participation dans DuProprio.com à une autre filiale de Power Corporation après qu'un groupe de courtiers immobiliers eut protesté auprès d'elle. En guerre contre DuProprio.com, site immobilier sur le Web, les courtiers ont menacé de lancer une grande campagne de boycottage des journaux de Gesca à travers le Québec pour protester contre le fait que l'entreprise de presse ait placé des publicités de DuProprio.com à côté de celles des agents immobiliers.

«On leur a dit: "Vous mordez la main qui vous nourrit: on investit des sommes importantes dans vos journaux"», a raconté Christiane St-Jean, franchisée Remax qui était jusqu'en mai présidente du conseil d'administration de l'Association des courtiers et agents immobiliers du Québec (ACAIQ). Mme St-Jean en avait aussi contre les panneaux publicitaires que «pouvait se payer» DuProprio.com: «On leur a dit: "C'est nos dollars qui vous permettent de prendre tant d'espace publicitaire!"»

À ACAIQ hier, l'actuel président-directeur général, Robert Nadeau, a refusé de dire qu'il y avait un différend entre l'association et Gesca. Mais il a toutefois confirmé que l'ACAIQ avait refusé de donner de la visibilité aux journaux de Gesca lors du dernier congrès de l'association, en avril 2009 à Trois-Rivières. Des journaux, notamment La Presse, auraient voulu pouvoir s'y annoncer. «Il faut se rappeler qu'à ce moment-là [en avril], on poursuivait DuProprio.com pour l'exercice illégal de l'activité de courtier, a nuancé Robert Nadeau. On s'était dit qu'on ne pouvait, d'une main, les poursuivre, et de l'autre, les accueillir à notre congrès. Il fallait être cohérents.»

En juin, la Cour du Québec a condamné DuProprio.com pour avoir publié une publicité dans la rubrique Courtiers et agents immobiliers dans l'annuaire 2007-08 des Pages jaunes. Robert Nadeau a insisté sur le fait que «ce n'est pas avec Gesca qu'on a un différend, mais avec DuProprio.com». Il souligne que Gesca n'est plus actionnaire. C'est aussi ce qu'a fait remarquer la porte-parole de Gesca Caroline Jamet, hier, affirmant que c'est là «un vieux dossier, réglé depuis longtemps».

Le Registre des entreprises indique que c'est l'entreprise immatriculée «4400046 CANADA INC.», donc Power Corporation, qui est «premier actionnaire» de DuProprio.com. L'ex-présidente Christiane St-Jean soutient qu'elle n'a pas été convaincue par le transfert de propriété. «C'est blanc bonnet et bonnet blanc!» Selon Mme St-Jean, ce qui a le plus heurté les courtiers, c'est la publicité de DuProprio.com, qui, selon elle, «dénigre une profession».

Au reste, si Gesca n'est plus actionnaire depuis le printemps, le président et éditeur de La Presse et président de Gesca, Guy Crevier, est toujours présenté comme un administrateur de DuProprio.com au registre des entreprises.