À voir à la télévision le dimanche 14 juin - Cohen raconte sa vie

Un hommage à Leonard Cohen est toujours une bonne idée, pourvu qu'il en fasse partie. Pourvu qu'il nous raconte quelque chose de sa voix à faire trembler les ténèbres. Sa vie, tiens. C'est ce que nous offre I'm your man, un documentaire tout en chansons qui traverse le parcours de l'homme, sa poésie, ses chansons, son séjour à New York au Chelsea Hotel, ses retraites au Mount Baldy en Californie auprès du moine japonais Roshi.

Le réalisateur Lian Lunson est allé jusqu'en Australie pour filmer ce «making of» du concert Came so far for beauty, dirigé par Hal Willner (Saturday Night Live) et mettant en vedette de nombreux artistes qui célèbrent l'héritage musical du poète.

Dans ce film où défilent sa jeunesse en noir et blanc, Leonard Cohen parle de lui, raconte d'où il vient. Des bandes dessinées de superhéros qu'il lisait en se demandant s'il écrirait un jour lui aussi aux chefs-d'oeuvre de mots qu'il a fini par créer, en passant par ces poèmes qu'il a griffonnés «pour que les jeunes filles s'intéressent à son intellect».

Mais la parole est aussi laissée à ceux qui l'ont admiré et qui, en témoignages et en chansons, célèbrent son génie avec beaucoup de solennité et de respect. C'est ainsi qu'on voit des artistes de renommée mondiale s'éclipser pour louer les talents du poète montréalais. The Edge voit en lui «l'Homme qui descend de la montagne avec les Tables de la loi».

Le comparant à Byron et Shelley, Bono souligne la débauche sensorielle des poèmes de Cohen qui l'ont littéralement «happé». Les soeurs McGarrigle unissent leur voix pour entonner Winter Lady. Dans sa candeur habituelle, Rufus Wainright pousse notamment l'Hallelujah avec sa soeur Martha. Il se permet même de raconter de savoureuses anecdotes, comme celle de sa première rencontre avec l'Homme, en simples sous-vêtements nourrissant un oisillon agonisant.

Nick Cave, Julie Christiansen, Perla Batalla, Beth Orton et bien d'autres artistes de la chanson complètent ce tableau de louanges cristallisé dans Came so far for beauty. C'est la trame sonore du film, dans laquelle on aurait volontiers sabré pour entendre un peu plus de Leonard Cohen lui-même. N'empêche. À écouter les yeux fermés.

Cinéma / Leonard Cohen : I'm your Man - Télé-Québec, 22h30

À voir en vidéo