Fonds des médias - Précisions concernant les nouvelles règles

Le nouveau Fonds des médias pourrait venir en aide à des productions tournées exclusivement pour Internet. Cette précision a été apportée hier par Stéphane Cardin, vice-président au Fonds canadien de télévision, qui répondait ainsi à une objection importante soulevée par des producteurs.

Le Fonds canadien de télévision est maintenant remplacé par le Fonds des médias du Canada. Son nouveau conseil d'administration a été désigné mardi, et ses nouvelles orientations seront effectives au printemps 2010.

Selon les nouvelles orientations, décrétées le 9 mars par le ministre de Patrimoine Canada James Moore, les projets d'émissions présentées devront maintenant être offerts sur au moins deux plates-formes de diffusion, dont la télévision.

Cette nouvelle règle veut encourager les producteurs de télévision à développer leurs émissions sur Internet ou les mobiles, mais elle avait comme effet de bloquer des projets Internet créatifs ne possédant pas d'entente avec un télédiffuseur.

«Il y aura deux composantes au programme d'aide, explique Stéphane Cardin. Le volet principal maintiendra l'exigence d'offrir une émission sur deux plates-formes, dont la télé», mais le deuxième volet ne tiendra pas compte de cette obligation.

L'auditoire comme critère

Par ailleurs, dans les critères de sélection d'une émission subventionnée par le fonds, le ministre a souhaité qu'on mette plus d'emphase sur le succès d'auditoire, ce qui inquiète beaucoup de monde.

«Aucune décision n'est encore prise sur l'emphase qu'il faut mettre, explique Stéphane Cardin, qui veut se faire rassurant, pour bien définir ce critère, le processus de consultation que nous entreprenons sera très important.»

À voir en vidéo