Médias - La vieille dame digne

Depuis sa construction, la Tour Eiffel a été le terrain de jeu de tous les aventuriers: parachutistes, skieurs et trapézistes.
Photo: Agence France-Presse (photo) Depuis sa construction, la Tour Eiffel a été le terrain de jeu de tous les aventuriers: parachutistes, skieurs et trapézistes.

La Tour Eiffel est un des monuments les plus connus du monde, et on a tendance à la voir comme un cliché touristique. C'est tout le mérite de cette édition de Des racines et des ailes, diffusée lundi soir, de nous présenter la célèbre tour sous des aspects inédits.

Pendant deux heures, le magazine de France 3 s'installe au coeur de la tour pour présenter trois grands reportages, qui portent tant sur son histoire et sur les gens qui y travaillent que sur la personnalité de Gustave Eiffel. Et c'est vraiment intéressant.

En soi, l'histoire de la tour est passionnante. Alors que la science se voulait triomphante en Europe et que les nouvelles découvertes technologiques ravissaient les foules, la France a voulu montrer son leadership mondial en construisant la plus haute tour du monde, à l'occasion de l'Exposition universelle de 1889, qui célébrait les 100 ans de la Révolution française.

Encore aujourd'hui, la prouesse technique demeure impressionnante, avec un monument terminé en deux ans et deux mois, soit dans les délais prévus, et ses 2,5 millions de rivets installés à la main, par une armée d'ouvriers, sur une tour métallique de 300 mètres! Une histoire illustrée dans l'émission par de fascinantes photos datant de l'époque de la construction, ainsi que par des maquettes de projets alternatifs.

Le public lui fait un triomphe: deux millions de personnes la visitent durant les six mois de l'expo de 1889. Le clou de la visite, c'étaient les ascenseurs pour monter au sommet, une technologie totalement nouvelle à l'époque.

Terrain de jeu... et autre

La suite est assez mouvementée. Lors de la construction de la tour Eiffel, plusieurs artistes, dont Maupassant et Gounod, la trouvaient laide et se plaignaient qu'elle défigurait la ville. Le contrat de construction prévoyait de la détruire après 20 ans. Car elle ne servait à rien. Gustave Eiffel multiplie donc les expériences scientifiques sur la tour pour tenter de prouver son utilité. Et lors de la Première Guerre mondiale, on découvre qu'elle constitue une extraordinaire tour de transmission, ce qui assurera sa postérité. Elle l'est d'ailleurs encore aujourd'hui, pour tous les médias électroniques de la région parisienne.

À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, lorsque les Nazis évacuent Paris, Hitler ordonne de raser les monuments, dont la Tour Eiffel. Un général allemand refusera de suivre les ordres du Führer.

L'émission passe sous silence une autre anecdote, plus récente, et tout aussi angoissante: dans les années 90, avant le 11-Septembre 2001, une équipe d'Al-Quaida avait planifié de lancer un avion sur la célèbre tour...

La Tour Eiffel a également été le terrain de jeu de tous les aventuriers: parachutistes, skieurs (eh oui!), trapézistes qui s'y sont produits en pleine hauteur, sans filet, des images qu'on regarde aujourd'hui en ayant peine à y croire.

Un autre reportage présente les travaux de rénovation menés sur la tour, d'une indéniable complexité. À titre d'exemple, dans l'aménagement d'une nouvelle brasserie, au deuxième étage, le poids des ustensiles et des assiettes est calculé au millimètre près, afin de ne pas alourdir la structure générale.

Cette édition de Des racines et des ailes se termine par une visite rare, celle des entrailles de la Statue de la Liberté, à New York, puisque Gustave Eiffel avait conçu l'armature métallique de la célèbre statue.

Des racines et des ailes, TV5, lundi 4 mai, 20h

Pierre Perreault à la radio

L'émission Vous êtes ici, à la Première chaîne radio de Radio-Canada, entreprend également ce lundi soir à 20h la diffusion de quatre documentaires radiophoniques consacrés à Pierre Perreault, mort depuis dix ans. Début ce lundi avec le rôle de Pierre Perreault dans le cinéma direct. La série se poursuit pendant trois autres lundis, en abordant autant Pierre Perreault le poète que l'homme de radio et l'homme privé.

À voir en vidéo