À voir à la télévision le dimanche 3 mai - Pôvres députés!

La démocratie est une idée merveilleuse. Les régimes parlementaires sont les «moins pires» du lot, selon la jolie formule de Churchill. Seulement, dans le concret et dans le réel, la vie de député s'avère aussi lancinante que pénible, comme le démontre en long et en large le documentaire de Manuel Foglia.

Ancien participant à la défunte émission La Course destination monde, le cinéaste a suivi deux députés de l'Assemblée nationale dans leur quotidien pendant quatre bonnes années pour composer ce tableau réaliste et déprimant. Il a choisi un élu d'une ville, l'ex-représentant péquiste de Mercier Daniel Turp (battu aux dernières élections provinciales par le candidat de Québec solidaire Amir Khadir) et une élue des champs, la libérale de Pontiac Charlotte L'Écuyer.

La caméra les suit sur leurs multiples terrains de travail, dans leur circonscription, à l'Assemblée nationale, auprès de leurs électeurs comme aux côtés de leurs employés. Une scène délirante montre M. Turp auprès d'une chanteuse inconnue qui cherche un agent et lui pousse la ritournelle. Une autre le met en présence d'électeurs potentiels devant une station de métro. Une jeune femme à laquelle il propose sa paperasse propagandiste ne le regarde et ne l'écoute même pas.

Mme L'Écuyer, liée au gouvernement, tente de défendre des dossiers vitaux pour sa région. Elle désespère de faire refaire la route 148, une autre honte asphaltée du Québec où est mort son mari. On la voit aussi se battre sans réel pouvoir pour les forestiers de son coin de pays, une branche industrielle malmenée par des décennies de surexploitation. Elle ne réussit même pas à obtenir un rendez-vous avec le ministre concerné.

Le côté impressionniste et désorganisé du travail documentaire finit par agacer un peu. Reste tout de même un puissant portrait sur fond de déprime collective propre à susciter des réflexions sur l'état de notre démocratie.

DocsPlus / Chers électeurs - Télé-Québec, 22h25

À voir en vidéo