Télévision à la une - Retour sur le célèbre but d'Alain Côté...

Les jeunes partisans du Canadien de Montréal n'ont pas connu l'intense rivalité Canadien-Nordiques. En fait, je ne suis pas certain que j'aimerais revivre ça. Les fans devenaient fous, les familles s'engueulaient, et une véritable guerre de tranchées avait lieu à la grandeur du Québec entre deux compagnies de bière, Molson, propriétaire du Canadien, et O'Keefe, propriétaire des Nordiques.

La saison printemps-été de Radio-Canada voit le retour, pour une troisième année consécutive, de la série documentaire Tout le monde en parlait. Cette production du service de l'information de Radio-Canada, qui revient sur des événements marquants des 50 dernières années, est la preuve qu'en plein été on peut faire de la télévision à la fois divertissante, intelligente et pédagogique dans le bon sens du terme!

Pour inaugurer la saison, donc, voici deux épisodes consacrés à l'histoire des Nordiques, diffusés sur deux semaines. Contrairement à d'autres sujets abordés par Tout le monde en parlait, la saga des Nordiques a quand même été pas mal racontée par plusieurs émissions ces dernières années. On ne peut pas dire qu'on présente ici de nouvelles informations sensationnelles. Et Michel Bergeron réaffirme que le but d'Alain Côté était bon!

L'émission fait quand même ressortir quelques détails historiques peut-être oubliés. Lorsque l'AMH, la nouvelle ligue de hockey née dans les années 70, se retrouva près de disparaître et que des négociations furent entreprises avec la LNH pour intégrer quelques équipes, Molson bloqua le vote qui aurait permis à trois villes canadiennes, Québec, Winnipeg et Edmonton, de faire leur entrée dans la LNH. Molson voulait ainsi protéger son marché de bière, mais ce refus fit tellement scandale qu'un boycottage des produits Molson s'organisa au Québec. Finalement, les nouvelles équipes furent intégrées à la LNH, comme on le sait.

La première émission, cette semaine, raconte les premiers pas de la jeune équipe dans l'AMH, son entrée dans la LNH, et plusieurs invités témoignent de la rivalité entre Nordiques et le Canadien. «On s'haïssait», ne peut que constater l'ancien joueur Alain Côté. Et après 1982, quand les Nordiques battirent le Canadien en séries éliminatoires pour la première fois, la guerre fut quasiment déclarée.

La deuxième émission, la semaine prochaine, racontera particulièrement comment, en pleine campagne référendaire, les Nordiques avaient habilement joué la carte identitaire en arborant la fleur de lys et en imposant le français comme langue officielle au Colisée de Québec. On revivra également la saga des frères Stastny... et la descente aux enfers du club.

La saison de Tout le monde en parlait sera très variée. Après ces deux premières émissions, elle proposera en effet, le 19 et le 26 mai, un sujet très différent: l'histoire du sida au Québec. Puis, début juin, on traitera de la grève des réalisateurs de Radio-Canada de 1959.

Par la suite, on rediffusera pendant l'été quelques-unes des meilleures émissions des deux premières saisons. Et en août, on terminera la saison avec d'autres nouveautés, dont un sujet sur l'affaire Gosset, un autre sur l'hôpital Montfort et deux émissions sur l'époque de Duplessis.

Tout le monde en parlait, début mardi 5 mai, Radio-Canada à 19h30.

À voir en vidéo