Média - Radio-Canada : une saison printemps-été sous compressions

Malgré les compressions en cours, Radio-Canada est parvenue à préparer une saison printemps-été: dans les prochaines semaines, on pourra voir, par exemple, de nouveaux épisodes de Tout le monde en parlait et d'On prend toujours un train, la série de Joselito Michaud.

Retour également de Bons baisers de France quatre soirs par semaine, du lundi au jeudi, à compter du 18 mai. Et surprise, Radio-Canada diffusera tout le printemps et tout l'été, à compter du 1er mai, les trois premières saisons de Six pieds sous terre (Six Feet Under), la grande série américaine de HBO dont la version française a d'abord été diffusée au Québec par Séries+.

La télévision publique a donc tout fait pour maintenir sa spécificité, alors qu'elle est sûrement la chaîne généraliste qui propose, ces dernières années, le plus de nouveautés pendant le printemps et l'été. Mais l'heure n'est pas à l'expérimentation: les titres proposés ont tous déjà été présentés.

L'excellente série documentaire Tout le monde en parlait revient avec deux sujets doubles: deux émissions consacrées à l'histoire des Nordiques de Québec et à la mégarivalité avec le Canadien de Montréal, et deux autres émissions sur l'histoire du sida au Québec.

Autre sujet qui sera abordé par la série: la grève des réalisateurs de Radio-Canada en 1959.

Le premier épisode d'On prend toujours un train, le 31 mai, la série de Joselito Michaud qui porte sur le deuil et sur la perte, risque d'être assez suivi. Il aura pour invités Éric Lapointe ainsi que le caméraman Charles Dubois, qui a été gravement blessé lorsqu'il accompagnait Patrice Roy en Afghanistan.

Radio-Canada fait également revenir à l'antenne les émissions La Petite Séduction ainsi que les jeux Pyramide et Des squelettes dans le placard.

Les increvables Kiwis et des hommes sont de retour deux fois par jour, à 9h et à 16h, à compter du 27 avril. Retour également de la série de fiction Belle-Baie, une coproduction Québec-Nouveau-Brunswick, pour une deuxième année. Mais la fiction estivale se conjugue surtout en mode américain, avec les versions françaises de Chère Betty, de Beautés désespérées, de Perdus et, pour la première fois à Radio-Canada, de Six pieds sous terre.

On remarque, par ailleurs, que Radio-Canada reprend plusieurs titres présentés en cours d'année à Artv, dont La Symphonie du nouveau monde, États humains et Grandes entrevues Juste pour rire.

À voir en vidéo