À voir à la télévision le vendredi 10 avril - Le pays de Gandhi, entre tradition et modernité

Janvier 2007, 50 millions d'Indiens convergent vers le Gange pour le plus grand rassemblement d'êtres humains de la planète: le pèlerinage de la Kumbha Mela. Dans cet océan de fidèles hindous, deux frères venus du Québec s'apprêtent à vivre une expérience quasi surréaliste, un choc des croyances.

Au milieu d'une mégalopole de tentes, érigée pendant un mois dans le lit du Gange, les deux Québécois partagent le quotidien d'un brahmane (membre de la caste des érudits) qui les fera entrer dans l'intimité de l'univers hindou, où se côtoient dévotion intense et exubérance, prières et haschisch, dévots et imposteurs. Remises en question, ouverture d'esprit, questionnements sur la foi et la religion... Dans un monde où les frontières se rapprochent, l'Occident athée rencontre ici l'Inde mystique.

La soirée consacrée au pays de Gandhi s'amorce avec le documentaire Frères du Gange, de la journaliste Karina Marceau. Cette dernière connaît bien l'Inde, pour y être allée plusieurs fois. Elle en rapporte toujours des documentaires intéressants ou carrément dérangeants, comme Filles de jardiniers.

Depuis les années 1980, soit depuis l'avènement de l'échographie, 36 millions de fillettes n'ont pas pu naître en Inde. L'affaire horrible des foetus balancés dans des puits, dans l'État du Punjab, a poussé Karina Marceau à vouloir savoir pourquoi les Indiens tuent leurs filles.

Lorsqu'on se balade dans plusieurs villes et villages indiens du Nord-Ouest, il est étonnant pour nous, Occidentaux, de croiser si peu de femmes. Et certaines que l'on rencontre sont en fait des hommes.

Une loi adoptée en 1994 interdit aux médecins de divulguer le sexe du bébé à naître. Mais qui dénonce les avortements sélectifs s'attaque à une industrie illégale florissante extrêmement rentable. Et l'avortement sélectif des foetus féminins est désormais considéré comme un crime contre l'humanité.

Prostitution en hausse, hommes qui ne se trouvent pas d'épouse, trafic de fiancées, femmes réduites à l'état de marchandise — avec les maladies que cela provoque —, la crise des avortements sélectifs ébranle l'équilibre social du géant asiatique.

Ainsi, le déficit démographique en Asie deviendra une préoccupation pour le monde entier.

Frères du Gange / Filles de jardiniers - Radio-Canada, 20h

À voir en vidéo