Médias - Hallucinant Arctique

Il y a quelques années, on estimait que l'Arctique deviendrait une mer libre de glaces en 2100. De nouvelles estimations croient que cela pourrait survenir... en 2012.

À lui seul, ce chiffre illustre à quelle vitesse se produisent actuellement les changements dans l'Arctique.

Découverte à Radio-Canada entreprend demain soir la diffusion d'une série de trois émissions sur les mutations spectaculaires de l'Arctique, produite avec The Nature of Things à CBC.

Ouvrons une parenthèse: au moment où plusieurs s'interrogent sur le rôle de Radio-Canada/CBC, qui traverse une crise financière et qui est souvent critiqué par le gouvernement conservateur lui-même, cette série, vraiment excellente, démontre mieux que bien des discours la pertinence du diffuseur public.

L'Arctique en pleine mutation trace un portrait global de cette région du monde en dégageant les enjeux environnementaux, scientifiques, politiques, économiques et humains.

La première émission, diffusée ce soir, mesure les changements survenus ces dernières années dans l'Arctique: les températures augmentent deux fois plus vite qu'ailleurs sur la planète, et toute la banquise est en train de se désagréger.

Ces changements provoquent une véritable course au trésor. Car avec la fonte des glaces, on a maintenant accès à de formidables ressources minières, qui font saliver les grandes entreprises.

Au nord de l'île de Baffin, par exemple, un énorme gisement de fer pourrait produire

Sans parler des hydrates de méthane, une forme insolite de gaz naturel qu'on ne sait pas encore comment extraire, mais qui pourrait devenir un jour aussi important que les sables bitumineux.

L'exploitation de ces richesses menace l'environnement et le mode de vie traditionnel des Inuits, mais peut aussi apporter la richesse à ces mêmes communautés, ravagées par le chômage.

Mais à qui appartiennent ces richesses? C'est l'autre grand enjeu. Tous les pays nordiques, le Canada, les États-Unis, la Russie, la Norvège et le Danemark (Groenland) en revendiquent une partie. La Russie, elle, revendique la moitié de l'Arctique!

L'émission démontre bien comment ce sont les scientifiques qui mènent actuellement la bataille de la souveraineté. Ils sont engagés dans une recherche géologique intense sur les plateaux continentaux enfouis sous l'océan pour pouvoir prouver que leur pays respectif se prolonge au-delà de son territoire actuel. Et dans ce grand jeu, il semble que les prétentions scientifiques canadiennes soient de plus en plus fondées.

***

Découverte

L'Arctique en pleine mutation,

Radio-Canada, début dimanche

22 mars à 18h30.

À voir en vidéo