À voir à la télévision le jeudi 5 mars - Quand la ville était baseball

Difficile d'y croire pour ceux qui n'ont connu que la longue agonie des Expos à Montréal, le stade désert et les «ventes de feu», mais le baseball a déjà eu une sacré cote au Québec. Au point de déclasser le Canadien dans le coeur des Québécois.

Il est fascinant, en effet, de mesurer au fil de la minisérie Coup sûr combien le baseball et les Expos furent populaires à certaines périodes de l'histoire. Les années du stade Jarry, celles de

Gary Carter au début des années 80 ou la mythique saison 1994, amputée d'une série mondiale à laquelle les Expos se destinaient: le baseball rassemblait, passionnait et captivait. La ville était, somme toute, baseball.

En trois épisodes d'une heure, le réalisateur Nicolas Houde-Sauvé et le scénariste Marc-Antoine Godin (journaliste sportif à La Presse) remontent le fil de cette relation particulière entre les Québécois et le baseball. Une relation faite de hauts et de bas, d'essor et de déclin, de relance et d'échecs.

Historia présente Coup sûr comme un portrait de «toute l'histoire du baseball au Québec», mais il s'agit davantage d'une histoire des Expos. Cela n'enlève toutefois rien à la grande qualité d'une série très documentée, riche en documents d'archives et bien rythmée. Du travail de première, en somme.

Le premier épisode diffusé ce soir est le seul à sortir du cadre des Expos. On remonte jusqu'à la fin du XIXe siècle pour rappeler l'arrivée du baseball au Québec. La popularité monstre des Royaux de Montréal (club-école des Dodgers de Brooklyn où Jackie Robinson bouleversera les dogmes de la ségrégation) mettra la table pour l'arrivée des Expos plusieurs années plus tard.

Les épisodes 2 et 3 refont ensuite l'histoire mouvementée des Expos, en gardant un bon équilibre entre l'actualité hors terrain et les exploits (ou non) sportifs du club. Le tout pour un portrait aussi complet qu'intéressant.

Champions / Coup sûr : la passion - Historia, 20h

À voir en vidéo