CJMF invite Françoise David à débattre sur ses ondes

En demandant à ses jeunes auditeurs de déchirer une page de leur manuel scolaire utilisé dans le cadre du cours Éthique et culture religieuse, page sur laquelle figurait une photo de Françoise David, l'animateur de radio de Québec Sylvain Bouchard souhaitait en fait soulever une «question d'actualité et d'intérêt public», à savoir la pertinence de la présence de la porte-parole de Québec solidaire dans un document pédagogique.

Le directeur de la programmation de CJMF 93,3 FM, Michel Lorrain, a ainsi défendu l'appel lancé lundi dernier par son morning man dans une lettre envoyée hier à Mme David. «Comme vous le savez, la toile de fond de ce dossier a trait à votre présence dans un manuel d'exercice dans le cadre d'un cours d'éthique et de culture religieuse, y affirme-t-il. Il est donc indéniable qu'il s'agit d'une question d'actualité et d'intérêt public.»

M. Lorrain se fait ensuite un point d'honneur de défendre la liberté de parole sur les ondes de la radio. «Fort heureusement, notre système démocratique protège la liberté d'expression et son corollaire, la liberté de presse, qui jouent un rôle essentiel et inestimable dans notre société, clame le directeur de la programmation. D'ailleurs, il ne peut y avoir de démocratie sans la liberté d'exprimer des idées et des opinions sur le fonctionnement des institutions publiques.»

Au cours d'un entretien avec Le Devoir, il a en outre confirmé que le concours a pris fin hier et que le populaire jeu vidéo Guitar Hero serait tiré parmi les «quelques» personnes qui ont fait parvenir une page déchirée dudit manuel scolaire à la station CJMF. «Ç'a été promis», a-t-il lancé. La direction procédera cependant à une «évaluation de l'opération». Mais M. Lorrain ne voit pas en quoi des excuses sont nécessaires, jugeant qu'il n'y a pas eu diffamation. «M. Bouchard a des positions de droite, alors que Mme David a des positions beaucoup plus de gauche», a-t-il analysé, invitant du même souffle cette dernière à venir débattre du sujet en ondes.

Propos diffamatoires

Pas question, a répondu Mme David, qui rencontrera lundi des avocats afin de discuter de possibles recours à entreprendre en raison des propos «diffamatoires» qu'aurait tenus M. Bouchard à son endroit.

Elle a d'ailleurs reçu hier l'appui de plusieurs groupes issus du mouvement des femmes, qui ont dénoncé les propos «méprisants» de l'animateur. «Le féminisme fait partie de l'histoire et de la culture québécoise. Françoise David a joué un rôle marquant dans le mouvement des femmes. Elle a tout à fait sa place dans nos manuels scolaires», a également souligné la coordonnatrice de la Fédération des femmes du Québec, Nancy Burrows. Même son de cloche du côté de la Centrale des syndicats du Québec et de la Fédération des syndicats de l'enseignement.

Lundi dernier, le populaire animateur de Québec a incité ses auditeurs à déchirer une page d'un manuel scolaire utilisé dans le cours Éthique et culture religieuse où l'on peut voir une photo de Mme David et une présentation de son parcours de militante féministe. «N'acceptez pas le "brainwashage" socialiste de vos profs syndiqués en faveur d'un parti qui s'appelle Québec solidaire», lançait-il. «Dans un cours où on se vante de mettre toutes les sorcières, les sectes et les chamans sur un même pied d'égalité, quand vient le temps de parler de politique, les masques tombent. Les profs gauchistes syndicalistes du Québec s'affichent», ajoutait-il.

À voir en vidéo