Un manuel du cours Éthique et culture religieuse fait les délices d'une radio-poubelle - Cette fois, la sorcière, c'est Françoise David...

Photo: Jacques Nadeau

Profondément ulcéré de voir la porte-parole de Québec solidaire Françoise David apparaître dans le chapitre consacré au féminisme d'un manuel scolaire du cours Éthique et culture religieuse, un animateur de radio de Québec incite les élèves qui l'utilisent en classe à déchirer la page où l'on peut voir sa photo. Il promet d'ailleurs de faire tirer un jeu vidéo Guitar Hero parmi ceux qui enverront ladite page à la station CJMF 93,3 FM.

L'animateur en question, Sylvain Bouchard, demande en fait aux jeunes de poser ce qu'il qualifie de «geste important». «Déchirez cette page», lançait-il lundi dernier au cours de son émission matinale Bouchard en parle. «N'acceptez pas le «brainwashage" socialiste de vos profs syndiqués en faveur d'un parti qui s'appelle Québec solidaire», ajoutait-il. «Prenez une règle, faites ça clean» et «garrochez-moé ça à sa place, dans les poubelles.» Les élèves adhéreraient ainsi à un «mouvement pour l'indépendance de la pensée».

M. Bouchard juge en effet que la présence de la «Soviétique» Françoise David dans le chapitre intitulé «Le féminisme: un autre regard sur la justice» constitue ni plus ni moins que de la «propagande politique communiste». «Dans un cours où on se vante de mettre toutes les sorcières, les sectes et les chamans sur un même pied d'égalité, quand vient le temps de parler de politique, les masques tombent. Les profs gauchistes syndicalistes du Québec s'affichent», affirmait-il en début de semaine.

Selon lui, on ne tolérerait pas la présence d'un autre leader politique, par exemple celle du chef démissionnaire de l'Action démocratique, Mario Dumont, qu'on pourrait pourtant présenter en soulignant qu'il «milite depuis des années pour la famille moyenne québécoise». Même s'il admet avoir voté pour ce parti, il dit qu'il n'accepterait pas que ce dernier figure dans un manuel scolaire.

En fait, Françoise David figure dans ledit manuel à titre de militante féministe de longue date. On souligne notamment ses années passées à la tête de la Fédération des femmes du Québec, mais aussi le rôle qu'elle a joué dans la Marche du pain et des roses et la Marche mondiale des femmes contre la pauvreté et la violence. À la toute fin du court texte de présentation, on note qu'«elle souhaite aujourd'hui faire progresser sa vision de la justice sociale par le biais de la politique».

Mme David a fait parvenir une lettre à la direction de la station de radio demandant l'arrêt de ce «concours», sans quoi elle pourrait envisager «d'autres mesures», sans préciser s'il s'agissait de poursuites. Elle soutient toutefois que M. Bouchard a tenu des propos diffamatoires à son endroit.

«La campagne de M. Bouchard doit cesser si l'on a à coeur l'éducation de nos enfants, écrit-elle. Les enseignantes et enseignants sauront bien aider les jeunes à développer leur pensée critique. Ils n'ont surtout pas besoin de voir un animateur radio organiser un tirage comme récompense pour avoir déchiré une page de manuel scolaire!»

Il n'a pas été possible hier d'obtenir les commentaires du directeur de la programmation de CJMF 93,3 fm.

À voir en vidéo