Journal de Montréal - Le syndicat et la direction sont convoqués par le conciliateur

L'inquiétude est palpable au Journal de Montréal, mais en principe, on tente encore de négocier jusqu'à demain.

Hier, tant la direction que le syndicat respectaient l'embargo médiatique qu'ils se sont volontairement imposé au début janvier pour trois semaines de négociation intensive. Cet embargo tient jusqu'à demain soir minuit, fait-on valoir.

Mais Le Devoir faisait état hier des difficultés dans les négociations. En fait, les discussions étaient suspendues depuis lundi, les deux parties constatant l'impasse.

Les membres du Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal étaient convoqués hier à une assemblée spéciale d'information, au cours de laquelle ils ont réitéré, par un vote unanime, leur soutien aux négociateurs syndicaux.

Selon nos informations, le conciliateur Pierre-Marc Bédard, nommé dans ce dossier par le ministre du Travail à la mi-décembre, a convoqué les deux parties à 11h ce matin.

Si les deux parties constatent dans les prochains jours que l'impasse persiste, plusieurs employés craignent que la direction du journal impose un lock-out dès lundi.

À voir en vidéo