À voir à la télévision le jeudi 1er janvier - La tradition continue

Depuis plusieurs années, la National Collegiate Athletic Association (NCAA, l'organisme qui encadre le sport universitaire aux États-Unis) fait l'objet de virulentes critiques sur la façon dont elle organise son championnat de football.

Tant d'équipes, si peu de matchs, la formule Bowl Championship Series, qui classe les clubs de manière nécessairement arbitraire, a certes ses défauts, mais le système parfait qui ferait l'affaire de tous n'existe pas, même si Barack Obama a promis de participer personnellement à la réflexion qui permettrait de s'en approcher le plus possible.

Mais les failles dans l'engrenage n'empêchent pas la saison des Bowls — qui a gonflé au point qu'on en compte maintenant 32 — de jouir encore d'une popularité considérable auprès du public américain et des amateurs de football ailleurs dans le monde. Aujourd'hui 1er janvier, journée traditionnellement chargée dans le domaine alors qu'on se remet des excès de la veille, cinq matchs sont présentés, mais c'est surtout le Rose Bowl qui retient l'attention.

Parce qu'il s'agit du plus ancien et du plus prestigieux, «the granddaddy of them all», mais aussi parce qu'il augure une sulfureuse bataille entre deux puissances, USC et Penn State, toutes deux 11-1 en saison, classées respectivement 5e et 6e au pays et qui n'ont chacune raté la joute de championnat qu'en raison d'une petite défaite à l'étranger. Et parce que les occasions de voir à l'oeuvre Joe Paterno, 82 ans, le vénérable entraîneur-chef de Penn State depuis 1966 qui détient le record du plus grand nombre de Bowls remportés avec 23, ne dureront pas éternellement.

Le match, disputé à Pasadena en Californie depuis 1902, démarre à 16h30. La rencontre ultime pour le premier rang national aura pour sa part lieu le 8 janvier et mettra aux prises Florida et Oklahoma.

NCAA Football - The 95th Rose Bowl ABC et TSN, /6h30

À voir en vidéo