Diffusion des matchs des Glorieux - Où ira le Canadien?

Entre 20 et 30 % de la population du Québec risque de ne plus avoir droit aux matchs du Canadien si la négociation actuelle continue à écarter Radio-Canada.

Hier, Radio-Canada a confirmé qu'elle refusait la proposition actuellement sur la table de diffuser les 124 parties du Canadien. Dans l'actuelle négociation portant sur le renouvellement des droits de télévision du Canadien, la Ligue nationale de hockey (LNH) et le Club Canadien exigent, pour la première fois, qu'un seul réseau diffuse toutes les parties du club.


«Pour un réseau général comme Radio-Canada, il n'est pas question de diffuser 124 matchs», de dire Daniel Asselin, directeur des sports de Radio-Canada.


Radio-Canada veut en fait continuer de diffuser des parties le samedi soir pour maintenir la tradition de La Soirée du hockey. Mais selon Radio-Canada, la LNH et le Canadien tiennent mordicus à ce qu'un seul réseau diffuse tous les matchs. Radio-Canada se retire donc de la discussion, faisait-on savoir hier à la SRC.


Fidèle à sa politique, le Club Canadien refuse de commenter publiquement l'état de la négociation.


Du côté du Réseau des Sports (RDS), on refuse de confirmer que la négociation est terminée. «Rien n'est encore signé, aucune entente n'a encore été conclue», déclarait hier après-midi au Devoir François Messier, vice-président à la programmation de RDS.


Pour accommoder Radio-Canada, RDS, qui veut diffuser les 124 matchs du Canadien, a offert à la SRC une diffusion partagée le samedi soir. Sur le modèle de la diffusion de la course de la Formule 1 à Montréal, le match aurait été diffusé sur les deux antennes en même temps. C'est RDS qui aurait fourni le signal (ainsi que les commentateurs). Radio-Canada a repoussé cette proposition, refusant «d'abandonner son antenne tous les samedis soirs à un autre réseau», fait-on savoir.


La SRC a plutôt offert à RDS de lui racheter les droits de diffusion des matchs du samedi pour deux millions de dollars, ce qui a été refusé par RDS.


Il semble donc qu'à moins d'un revirement dans les prochains jours, La Soirée du hockey sera définitivement retirée des ondes l'année prochaine et Daniel Asselin a indiqué qu'on commence déjà à travailler sur une nouvelle programmation du samedi soir à Radio-Canada.


La décision priverait une partie des Québécois des matchs du Canadien puisque RDS n'est pas accessible à la télévision de base. Selon des données qui datent de quelques années, 70 % des Québécois sont câblés. François Messier, de RDS, soutient que sa chaîne rejoint maintenant 80 % des foyers québécois, par le câble ou par satellite. Dans un cas comme dans l'autre, on parle donc de 20 à 30 % de foyers qui n'auront plus accès aux matchs, à moins de s'abonner au câble ou au satellite pour capter RDS.


On ignore si cette situation provoquera un tollé dans la population. On remarquera par ailleurs que RDS est la propriété de Bell Globe Media, également le principal concurrent du câble au Québec avec son service par satellite Bell Express Vu, et prochain commanditaire majeur du Canadien puisque le Centre Molson sera rebaptisé Centre Bell cet automne.