À voir à la télévision le samedi 13 décembre - Le cirque du cynisme et de la raillerie

La vérité sort toute crue: «Il paraît que la presse ne se vend plus. Mais qu'est-ce qu'il peut y avoir de vendus dans la presse.» Au milieu d'une piste de cirque, tapis rouge, rideau rouge, le clown vient de mordre, une fois de plus, après avoir tiré depuis plusieurs minutes à droite comme à gauche, avec le cynisme qui a fait sa marque de commerce. Et qui l'amène désormais à parler de Nicolas Sarkozy et des «journaux collabos».

Le thème est alors porteur. Nous sommes fin 2006 et Guy Bedos, 60 ans, a décidé en effet de se faire plaisir au cirque d'hiver Bouglione avec un spectacle justement intitulé En piste.

La rencontre avec le célèbre et caustique comique français a été mise en boîte pour la postérité, et TV5 livre le résultat ce soir, sans doute pour promouvoir la venue de l'artiste au Québec dans quelques semaines, dans le cadre du festival Montréal en lumière.

Les amateurs du genre vont être comblés. En une heure et demie, Bedos semble en effet pleinement satisfaire le public — principalement âgé — venu le voir dompter l'air du temps à grand coup d'ironie et de persiflage. Les nombreux personnages de son répertoire sont tous là, ou presque, avec leurs grandes préoccupations: l'intolérance, le vieillissement, les injustices sociales, l'obscurantisme crasse du Français colonialiste et Alain Juppé: «Je n'ai jamais pu le sacquer», lance-t-il.

Au-delà de cette galerie de portraits, Bedos y va aussi de sa revue de l'actualité — un concept qui visiblement a fait sa renommée, si on décode bien les signaux envoyés par la foule — en distillant, cartons en main, ses observations sur les événements marquants du moment: la biographie de Sarkozy (encore lui!), qui «donne envie de voter pour Ségolène Royale», dit-il, le costume de François Fillon et la mort d'une journaliste russe qui laisse le drôle perplexe: «C'est étonnant, on assassine Anna Politkovskaïa le jour de l'anniversaire de Poutine.» Oui, Bedos prend de l'âge, mais il reste toujours le même enfant moqueur.

Bedos en piste - TV5, 20h