À voir à la télévision le dimanche 5 octobre - Un très joyeux bordel

Dans la vie, il y a deux sortes d'individus: les ordonnés et les désordonnés. Josh Freed, lui, est un désordonné chronique, qui a décidé de sortir du placard.

Cette sortie donne lieu à un des meilleurs documentaires de l'automne, qu'on regarde le sourire aux lèvres, sur un sujet en apparence fort banal: le désordre. Car le bureau de Freed, chroniqueur à The Gazette et cinéaste, est un véritable fouillis. Prenant son courage à deux mains, Freed décide d'aller filmer les bureaux d'autres personnes désorganisées (des images qui font frémir les «ordonnés» comme moi). Certaines de ces personnes sont connues, comme

l'ancien ministre Irwin Cotler, le professeur Arvind Sharma de l'université McGill ou l'artiste Johanne Corno, qui s'est exilée à New York justement parce qu'elle avait besoin de désordre pour créer.

Plus fort encore: Freed a déniché un «expert en désordre», qui a écrit un essai pour soutenir que celui-ci stimule la découverte. Il évoque également les désordonnés célèbres pour soutenir sa cause (de Freud à Francis Bacon en passant par Einstein) et se lance dans une sociologie du désordre qui devient cosmique (au début était le chaos... ).

En cours de route, il croise le magasin de musique le plus bordélique de toute l'Amérique et visite à New York le bureau incroyablement désordonné d'une ancienne vedette des variétés, avec un seul message: les personnes désordonnées consi-dèrent leur désordre comme la clé de leur réussite. Étonnant! Mais si vous n'êtes plus capable de voir le capharnaüm de la chambre de votre ado, vous devriez éviter de lui montrer ce film...

Docu-D / Ma vie, mon désordre - Canal D, 21h
1 commentaire
  • Fernande Trottier - Abonnée 6 octobre 2008 00 h 32

    mon désordre...

    je n'ai pas vu le film, mais cela me réconforte de savoir que je ne suis pas seule avec mon désordre..pendant mes années de travail, lorsque je quittais le bureau le soir, tout était classé et en ordre.. mtnt retraitée, je vis dans le désordre et si cela stimule la découverte, je trouve que c'est une bonne chose car cela garde notre esprit en alerte.. et peut-être que j'arriverai à éloigner l'alzheimer...vive le désordre !!