En Photo - 1,6 million de personnes ont écouté le débat

Photo: Agence Reuters

Le Débat des chefs en français de mercredi soir a été écouté par plus de 1,6 million de Québécois. Il s'agit d'un grand succès, puisque le dernier débat fédéral en français, en janvier 2006, avait rejoint moins d'un million de personnes. Selon les données diffusées hier par la firme de sondage BBM, le débat a été écouté par 736 000 téléspectateurs en moyenne à Radio-Canada et par 676 000 en moyenne à TVA.

Il a également été écouté par 171 000 personnes à RDI et 66 000 à LCN. En principe, on n'additionne pas les téléspectateurs pour différentes raisons méthodologiques et techniques, mais le service de recherche de Radio-Canada a indiqué hier que, selon d'autres données fournies par BBM, le nombre de personnes individuelles qui ont regardé ce débat atteint 1,647 million (ce qui correspond à peu près au total des quatre stations). La part totale d'auditoire du débat sur les quatre stations s'élève à 52 % (ce qui veut dire que, mercredi soir, un Québécois sur deux qui regardait la télévision a regardé le débat). Le dernier débat fédéral en français, en janvier 2006, avait attiré 520 000 téléspectateurs à TVA et 335 000 à Radio-Canada.
4 commentaires
  • Richard Brin - Inscrit 3 octobre 2008 05 h 20

    debats des chefs

    le debats des chefs ne reponds à rien ils annoncent leurs couleurs mais ils ne font rien
    quand onleur rapelle leurs promesses apres qu,ils sont elus ils disent qu'a cause de leur predecesseur qui etait tres depensier il faut qu'il redresse l'economie et quand il suppose
    qu'il a finit il declence d'autre election.on est encore au meme point.
    richard brin st-adele

  • Max Roujeon - Inscrit 3 octobre 2008 12 h 07

    Hier c'était en anglais et c'était pour les grandes personnes.

    Pourquoi ai-je l'impression que la télé au Québec baisse d'un cran et même de 2 crans?
    Est-ce que les media veulent abrutir le Québec? Nous ne sommes pas plus c...qu'ailleurs au Canada. Mais, quand c'est un sujet sérieux, tout prend l'allure de mascarade burlesque.
    Entre M. Bureau et M. Paikin, il y a autant de différence qu'entre les Pee wee et la ligue nationale. Désolé pour les fans M. Bureau.
    M. Paikin a non seulement dominé le débat en bon modérateur animateur mais il était solide. Il savait quand parler et quoi dire et surtout gérer la bande d'excités quand elle s'emballait. C'est pour ça que la veille on a eu l'impression d'avoir une bande de zombies en lendemain de brosse, en face de nous et hier, ces même protagonistes avaient mangé du lion et semblaient prêts à s'entretuer. Jack Layton «pétait le feu», il a frappé là où ça fait mal et il ne mâchait pas ses mots, la «douce Elisabeth May» m'a impressionné par le ton et sa connaissance des dossiers. Elle n'est pas fleur bleue du tout et quand elle «fesse», ça fait mal et c'est sans appel.
    Gilles Duceppe a, j'en suis sûr été sympathique aux anglais. Il a été superbe compte tenu de la position qu'il défendait.
    Sans élaborer, on a encore prouvé qu'au Québec, on est une bande de bouffons loufoques. Ça me désole, m'embarrasse et tout ce qu'on a trouvé à dire, «c'est à cause qu'ils étaient assis». Quelle analyse!

  • marcel vinet - Inscrit 3 octobre 2008 12 h 51

    incroyable

    vous rendez vous compte que Harper,Dion,Layton et le fils de Stan Labrie jouent a l Autruche...les américains achetent l équivalent de leurs exportations plus 900 milliards de dollars...alors s ils consomment moins,exemple 25 % dans un an,ce qui est fort possible,qui va acheter les produits faits en Europe,,en Chine,au Canada etc....pour produire ca prend des acheteurs mais comme tout le monde les traite de consommateurs et de pollueurs,tout le monde est en train de se tirer dans le pied,ce sont vraiment les américains qui font marcher l économie mondiale par leur consommation effrénée...ici au Canada,imaginez une maison ou on est 10 personnes dedans et que neuf personnes sont en difficulté financiere,vous pensez que pour la dixieme personne c est le temps de fumer un cigare,je crois qu on va planter en meme temps qu eux a plus ou moins breve échéance,de la la crise mondiale....c est sur que le Canada ne vendra pas ces produits au tier monde,alors il faudrait penser avant de mettre tout le tord sur le dos des américains,moi je trouve que se sont de maudits bons diables....meme en Irac,ils répettent simplement ce qu ils ont fait pour l Europe a la derniere guerre mondiale contre Hitler...alors,ils faut se tourner la langue sept fois avant d écoeurer les autres....

  • Max Roujeon - Inscrit 4 octobre 2008 09 h 56

    M. Vinet, ça c'est bien pensé!

    Ce que vous dites, il faut le reconnaître, c'est logique et c'est peut-être pour ça que tout le monde passe à côté. Mais ici, on est sûr que rien ne peut arriver, c'est «le plus meilleur pays au monde où il fait le plus mieux bon vivre». On nie tout même quand ça nous tombe sur le gueule, on dit que ça peut pas arriver.
    Bonne façon de voir les choses que la votre M. Vinet.Bravo!