À voir à la télévision le lundi 2 juin - Grosses vacances folichonnes

Michel Blanc n'était pas le plus sexy de la bande du Splendid, mais il s'est révélé un des plus talentueux, capable de passer avec aisance des pitreries à la tragédie (souvenez-vous de Monsieur Hire, de Patrice Leconte). Derrière la caméra, les comédies grinçantes lui vont à ravir, surtout quand elles décrivent les moeurs douteuses du cinéma français (Grosse Fatigue).

Son goût pour l'humour caustique s'affiche aussi dans Embrassez qui vous voudrez (2002), la transposition en sol français d'un roman de l'auteur britannique Joseph Connolly (Vacances anglaises). Dans cette aventure aux multiples incartades, Blanc a réuni une bande de copains, et de stars, qui n'a rien à envier à celle que l'on pouvait admirer dans Grosse Fatigue. Carole Bouquet est toujours dans les parages (poursuivie ici par un mari jaloux interprété, sans nuances, par Blanc lui-même), mais c'est l'impériale Charlotte Rampling qui triomphe. En grande bourgeoise insouciante dont le travail est de donner des ordres aux domestiques et de lancer des vacheries dans le dos de ses ami(e)s, elle frise la perfection.

Pour se reposer de tant d'efforts (?), elle s'octroie une semaine de vacances dans un palace au bord de la mer, mais, évoquant du boulot à finir, son mari (Jacques Dutronc) lui fausse compagnie, question de passer du temps avec son jeune amant (oui, vous avez bien lu). Des copains se joignent à elle, un couple fauché (fabuleux Karin Viard et Denis Podalydès) faisant tout pour cacher leur situation financière misérable. C'est aussi l'occasion pour les uns de séduire les autres, tandis que les enfants s'amusent à des jeux qui sont à peine de leur âge, sous le nez de leurs parents, ou alors aux États-Unis (portion assurée par l'affligeante Lou Doillon...). Même si le portrait des relations entre hommes et femmes n'est guère édifiant et qu'il renforce le vieil adage («Il y a toujours au moins trois personnes dans un couple français.»), mieux vaut en rire... avec Michel Blanc.

Cinéma / Embrassez qui vous voudrez - Télé-Québec, 21h