En bref - Journal de Québec: demande d'arbitrage déposée

Les employés en lock-out du Journal de Québec ont officiellement fait parvenir hier au ministre du Travail une demande d'arbitrage, alors que leur conflit de travail dure depuis plus de neuf mois.

Les employés avaient rencontré la direction la semaine dernière pour une nouvelle série de discussion, qui s'est terminée par un échec. Dimanche soir, la direction de Quebecor a fait savoir «qu'il n'est pas question pour la direction du Journal de demander l'intervention d'un arbitre». Le porte-parole des 252 syndiqués en conflit, Denis Bolduc, a déclaré que pour la population de la ville de Québec comme pour ses membres, ce conflit a assez duré. «Les syndiqués considèrent que si Quebecor a de bons arguments pour défendre sa position, elle sera en mesure de la faire devant ce tiers impartial. Pour Quebecor, a-t-il ajouté, ce serait une façon honorable et civilisée de régler ce conflit.»