À voir à la télévision le jeudi 10 janvier - La folie ordinaire à l'ère asilaire

L'apaisement des souffrances de ceux qu'on appelait jadis les fous est longtemps passé par l'internement au Québec. Confinés par centaines dans les cités de la folie qu'étaient Saint-Jean-de-Dieu et Saint-Michel-Archange, ceux-ci y ont égrené des semaines, voire des années marquées au fer rouge de l'isolement et de la perte de repères.

L'aventure avait pourtant commencé tout autrement, nous apprend le premier épisode de Maudits fous!, une série originale en trois épisodes qui retrace l'histoire de la folie au Québec.

Remarquablement documenté sans être assommant pour autant, ce premier épisode montre qu'avant de devenir des mouroirs, les asiles ont connu un véritable âge d'or. C'était l'époque des vastes installations ensoleillées où l'air pur, le travail et la discipline étaient à l'honneur. Pour ceux qui y étaient admis, la guérison était présentée comme une réelle promesse. Mais les aliénistes ont rapidement compris leur erreur; pour une majorité, la folie était bel et bien un état permanent. Ceux-là vont grossir les rangs des asiles, qui se remplissent bientôt jusqu'à craquer.

Démunis devant tant de souffrances démultipliées, les spécialistes délaissent alors les douches froides, la contention et les quelques calmants disponibles pour se lancer dans l'expérimentation. C'est l'ère funeste des électrochocs, de l'insulinothérapie et de la lobotomie, des traitements controversés qui ont occulté les bons coups de ceux qui ont consacré leur vie aux malades mentaux.

En faisant appel à une imposante brochette de spécialistes, cette série permet le recul nécessaire pour revisiter une époque que le temps a fini par noircir jusqu'à la rendre quasi illisible.

Maudits fous! - Historia, 20h

À voir en vidéo