À voir à la télévision le samedi 20 octobre - La bagarreuse du bâtiment

Le visage de Montréal ne serait pas le même aujourd'hui sans la fougue de Phyllis Lambert. Ceux qui l'ignorent encore doivent à tout prix voir le délicieux portrait de la réalisatrice Teri Wehn-Damisch sur cette exceptionnelle pasionaria de l'architecture.

Citizen Lambert est à l'image de son sujet: énergique, ludique, fourmillant de références, etc. Il faut dire que la dame, âgée de 80 ans, n'a rien perdu de son esprit de combativité, hérité de son père, Samuel Bronfman, le fondateur de Seagram. Mais alors que d'autres auraient profité longtemps du confort de Westmount et de l'immense richesse de la famille, la fille rebelle du clan Bronfman décide de fuir un milieu étouffant. Elle s'offre un mariage expéditif avec un Français dénommé Jean Lambert, pour ne garder, quelques mois plus tard à Paris, que son nom de famille...

L'ombre parfois dévorante du patriarche pousse Phyllis Lambert à s'installer aux États-Unis, et c'est là qu'elle fait la rencontre de celui qui allait devenir son mentor: Mies van der Rohe. Si, encore aujourd'hui, le Seagram Building constitue l'une des signatures architecturales les plus importantes de New York, le mérite en revient autant à la créativité de Mies van der Rohe qu'à la détermination de Lambert à convaincre son père de faire preuve d'audace dans ce projet, qui s'annonçait d'une banalité confondante.

Son retour à Montréal sera bénéfique à une ville alors aux prises avec une frénésie de démolition, une fascination quasi morbide pour le béton, les promoteurs rêvant de raser en entier certains quartiers. La fondatrice d'Héritage Montréal et plus tard du Centre canadien d'architecture s'élève contre ces massacres, éveille les consciences... et fait avorter quelques projets insensés. Ses multiples distinctions (16 doctorats honorifiques), sa générosité, sa passion, doublée d'une impatience tout aussi légendaire, en font une femme d'exception qui méritait largement les égards d'une documentariste admirative et créative.

Zone doc / Citizen Lambert, Jeanne d'architecture - Radio-Canada, 22h30

À voir en vidéo