À voir à la télévision le samedi 7 décembre - Les 24 heures d'une pomme

Avant les événements du 11 septembre 2001, la Grosse Pomme était un lieu mythique, un riche carrefour de connaissances. Depuis, c'est un lieu sinistré, un objet d'étude dont on dissèque l'âme avec une précision d'entomologiste.

C'est là du moins l'intention de 24 heures à New York... Ça me dit!, nouvel exemplaire de la série française qui, l'hiver dernier, faisait escale à Québec. Avec pour guides Frédéric Mitterand, Christine Ockrent et Élizabeth Tchoungui, la journée, qui prendra fin à la même heure dimanche, sera composée de reportages, de documentaires et d'interviews avec les gens qui font New York et ceux qui savent tout sur elle, dont le peintre-cinéaste Julian Schnabel et le Prix Nobel de la paix Elie Wiesel.

Le monde de la littérature et de l'art en général occupe une place prépondérante dans le barillet de ce chargeur. Ainsi, le documentaire Un air de New York: les écrivains new-yorkais face au 11 septembre (15h) donne la parole à une quinzaine de membres de la communauté littéraire, dont Russel Banks, Arthur Miller, William Styron, Michael Cunningham et Paul Auster, ce dernier faisant à lui seul l'objet d'un documentaire. Dans Paul Auster Confidential (18h55), l'auteur de Moon Palace et de La Trilogie new-yorkaise fait visiter à pied la ville qui sert de théâtre à la plupart de ses romans.

En soirée, j'attire votre attention sur deux documentaires: Le Monde impitoyable de Broadway (22h15), sur les coulisses des plus gros théâtres du monde, et Bird Now (00h15), réalisé en 1987 et retraçant l'histoire d'amour qui unit New York et les musiciens de jazz. Comme son titre le laisse entendre, le parcours de Charlie Parker sert de fil conducteur à ce récit en volutes escales dans lequel apparaîtront Billie Holliday et Dizzie Gillespie.

Ça me dit à New York

TV5, dès midi