Octobre 1970: Radio-Canada doutait de la qualité de la série

Patrick Labbé joue l’inspecteur Julien Giguère dans la série Octobre 1970. Radio-Canada et Télé-Québec ne s’entendent pas sur la qualité de l’oeuvre.
Photo: Patrick Labbé joue l’inspecteur Julien Giguère dans la série Octobre 1970. Radio-Canada et Télé-Québec ne s’entendent pas sur la qualité de l’oeuvre.

Radio-Canada n'a pas voulu diffuser la série de la CBC October 1970, parce qu'elle y trouvait des problèmes «de scénarisation et que l'on reconnaît mal ce qui s'est passé au Québec à cette époque», selon le directeur des programmes, Mario Clément.

La série, d'abord diffusée à CBC l'automne dernier, a été achetée par Télé-Québec, qui en entreprend la diffusion en français demain soir à 21h sous le nom d'Octobre 1970.

L'année dernière, Radio-Canada a expliqué que si elle n'avait pas produit cette série avec CBC, c'est parce qu'elle avait d'autres priorités budgétaires, dont la série René sur René Lévesque.

Mais hier, Mario Clément est allé plus loin. Car Radio-Canada aurait pu, par la suite, diffuser la version française de la série. «Si nous ne le faisons pas, ce n'est pas à cause du sujet: nous n'avons pas peur de la polémique. D'ailleurs, nous avons toujours le premier choix pour prendre les projets de la CBC. Si cette série était bonne, on l'aurait prise», tranche-t-il.

Mario Clément ajoute que «les projets de séries dramatiques avec CBC fonctionnent difficilement. Nous n'avons pas la même vision des choses».

Télé-Québec n'a visiblement pas la même appréciation de la qualité de la série. Selon le nouveau directeur des programmes de la chaîne, Martin Roy, «c'est une série de qualité, qui apporte un regard nouveau. On nous montre le point de vue en coulisses des felquistes, des policiers et du gouvernement, et on voit bien que chaque groupe est un peu dépassé par les événements. Si des gens remettent en question des éléments de scénarisation, pour moi, c'est sain, car la série repose sur une base solide».

La série a été écrite par Wayne Grigsby et Peter Mitchell, et produite par deux producteurs canadiens-anglais. Elle met en vedette plusieurs acteurs québécois, dont Karine Vanasse, Denis Bernard, Normand Daneau, Mathieu Grondin et Patrick Labbé.

Lors de sa diffusion originale, le fait que les personnages francophones s'exprimaient en anglais avait vivement été critiqué, particulièrement dans le cas des felquistes. Mais les comédiens ont eux-même doublé la version de Télé-Québec.

Pour ce qui est de la véracité historique, l'écrivain Louis Hamelin l'avait mise en doute l'automne dernier dans deux longs textes publiés dans Le Devoir. Le public francophone pourra maintenant se faire sa propre idée, puisque le premier des huit épisodes sera diffusé demain soir à Télé-Québec.