Saison télévisuelle automnale - Les maladies environnementales et la vie après la mort seront abordées sur Canal D

Vincent Graton animera la série Toxique cet automne.
Photo: Vincent Graton animera la série Toxique cet automne.

Canal D aborde de front les problèmes environnementaux cet automne avec Toxique, nouvelle série en dix épisodes qui examine les endroits du Québec où la population souffre de maladies environnementales.

La série risque de créer un certain choc: si l'on connaît depuis longtemps les difficultés des travailleurs de Noranda en Abitibi, on connaît probablement moins la situation de l'Île-Bizard, où le cancer infantile est quatre fois plus élevé qu'ailleurs au Québec.

Il n'y a pas de lien avec la série Toxique, mais l'autre grande nouveauté de l'automne chez Canal D, La Vie après la mort, veut étudier tout le phénomène de la présence des «esprits» de l'au-delà parmi nous. Si cette présence est réelle, bien sûr.

Autre projet intéressant de Canal D: La Course autour de la grande tortue, une série de 13 épisodes qui prendra l'affiche en octobre, et qui donne la parole à de jeunes autochtones qui partagent leur vision des sociétés québécoise et autochtone.

Canal D affirme maintenir le cap plus que jamais sur les documentaires, avec une grille horaire composée à 75 % de ce genre. Dont la case horaire du dimanche soir, qui présente toujours deux grands documentaires, et souvent des oeuvres très personnelles. Parmi les titres à surveiller cet automne, Les Enfants de a loi 101 d'Anita Alosio, sur la première génération de la loi 101, et Sale juif comme moi, un documentaire provocant du Canadien Jamie Kastner, qui s'est promené dans le monde en essayant de comprendre s'il est important d'être juif. Également Monsanto, de Marie-Monique Robin, sur les pratiques de la multinationale du même nom.

Canal D propose aussi une cinquième saison de Dossiers justice, et remet à l'affiche ses populaires vendredis policiers.

Mais la chaîne est également identifiée aux biographies d'ici et d'ailleurs. Parmi les personnalités québécoises qui font l'objet d'une consécration cet automne, on retrouve Dany Laferrière, le chef des Premières Nations, Ghislain Picard, le docteur Gilles Julien, Guillaume Lemay-Thivierge, Richard Garneau, Mitsou et Chantal Petitclerc. Comme on peut le voir, il y en a pour tous les goûts. Et même une biographie de Stéphane Gendron, qui se dit prêt à mourir, et qui déclare: «J'ai tellement vécu que j'en suis fatigué!»

L'hiver prochain, Canal D prévoit aussi présenter d'autres séries documentaires prometteuses. Dans l'une d'entre elles, une équipe de tournage a suivi pendant une saison un club de hockey junior du Québec. L'autre série, Manifestes en série, est signée Hugo Latulippe, et elle veut dresser un bilan du Québec dans différents secteurs, en proposant des solutions de rechange avec un panel de personnes et d'experts. Vaste programme.