À voir à la télévision le dimanche 15 avril - Le bungalow comme objet d'analyse

Tout ce qui est passé de mode finit un jour par le redevenir. Peu de gens toutefois avaient prévu que le bungalow redeviendrait «tendance». Et pourtant, de jeunes couples sont aujourd'hui à la recherche du bungalow authentique qui a conservé son cachet. Certains spécialistes se demandent même s'il ne faudrait pas en classer quelques-uns monuments historiques...

Le bungalow a souvent mauvaise presse, mais la majorité de la population en habite un! C'est donc à un parcours sur les traces de ce type d'habitation que nous conviait en 2004 la réalisatrice Danielle Pigeon, dans un documentaire à la fois humoristique, pédagogique et sociologique, où on peut entendre tant des propriétaires de bungalow que des spécialistes en histoire, en design, en architecture, en urbanisme ou en sociologie.

Le bungalow, en effet, a maintenant une histoire. Au départ, il s'agissait de petites maisons construites près des usines pour les vétérans de la guerre. Ces maisons se sont ensuite multipliées dans les années 50 pour permettre aux moins nantis d'accéder eux aussi à la propriété.

Le documentaire déboulonne plusieurs mythes, dont celui selon lequel tous les bungalows se ressemblent, alors qu'ils témoignent en réalité d'un esprit d'adaptation et d'inventivité incontestable de la part de leur propriétaire. Et en ce qui concerne le mythe de la femme de banlieue qui s'ennuie dans son bungalow et se bourre de pilules? «La femme qui s'ennuie vraiment va s'ennuyer partout», tranche une citoyenne.

Le bungalow a également donné naissance à la culture du sous-sol, lieu de tous les fantasmes, salle de jeu, d'étude, de cinéma ou de télévision, salle de party, de bricolage... Bref, il y a beaucoup plus à dire sur le sujet qu'on l'aurait cru.
Éloge du bungalow, TV5, 21h30

À voir en vidéo