Télévision - Zone3 plaide l'«erreur de gestion»

Le producteur Zone3 s'est dit d'accord hier avec la décision de Télé-Québec de retirer des ondes une entrevue du psychiatre Pierre Mailloux aux Francs-tireurs et a plaidé l'«erreur de gestion».

«Il arrive, pour toutes sortes de raisons, que des projets télévisuels soient retirés des ondes sans que personne ne le sache, expliquait hier au Devoir Vincent Leduc, un des patrons de Zone3. Dans ce cas-ci, je regrette que notre erreur de gestion ait créé un malaise dans notre équipe et chez le diffuseur.»

Lundi, quelques journalistes ont reçu la copie d'une entrevue de Richard Martineau avec Pierre Mailloux qui devait être diffusée ce soir aux Francs-tireurs. Le DVD provenait de l'équipe de l'émission, et non de Télé-Québec. Lorsque la direction de Télé-Québec a pris connaissance de l'émission lundi, elle a décidé en fin d'après-midi de ne pas la diffuser.

Dans l'entrevue, Pierre Mailloux, dont les démêlés avec la Corporation des médecins sont bien connus, tient des propos agressifs qui le mettent encore plus dans l'embarras.

«Ce sont des propos outranciers et nous ne sommes pas le genre de télévision à diffuser ça», expliquait hier Carole Asselin, porte-parole de la direction de Télé-Québec.

Mme Asselin rappelle que le CRTC a blâmé Radio-Canada pour avoir diffusé une entrevue du Dr Mailloux dans la cadre de Tout le monde en parle, entrevue où l'invité parlait d'une supposée «infériorité» des Noirs. «Michèle Fortin [la p.-d.g. de Télé-Québec] juge qu'on ne doit pas laisser de temps d'antenne à des gens qui tiennent de tels propos», ajoute Mme Asselin.

Dans l'entrevue aux Francs-tireurs, Pierre Mailloux admet qu'il a une «petite faiblesse: "être défié, j'aime ça!"»

Défié par Richard Martineau, donc, il qualifie l'exhibitionnisme de Michael et Janet Jackson de «comportement tribal africain».

Il affirme également avec fierté que son «père ne s'est jamais laissé mener par une femme»... «Je n'ai jamais travaillé pour une femme, a-t-il ajouté, je ne le ferai jamais.»

Il déclare que les femmes font de «mauvaises patronnes», estimant que «sur certains points elles sont inférieures, quand c'est le temps de prendre des décisions sous pression». Il prend comme exemple les femmes médecins dans les salles d'urgence et ajoute qu'en se «féminisant», la médecine deviendra «inférieure».

«L'asservissement masculin à la gent féminine me donne la nausée», lance-t-il, ajoutant pourtant qu'il est pour l'égalité entre les hommes et les femmes.

Pierre Mailloux déclare aussi qu'on a «trop ri» d'Hérouxville et qu'on refuse d'écouter le message de cette petite municipalité.

Le très controversé psychiatre révèle avoir été approché en novembre par le Parti conservateur du Canada pour se porter candidat dans une circonscription rurale.

Il soutient aussi que «les tarés, les sans-allure ne devraient pas se reproduire», et qu'il est préférable que, «dans une collectivité, on invite les meilleurs éléments à se reproduire».

Lorsque Richard Martineau lui fait remarquer qu'il ne se fera pas d'amis avec de tels propos, Pierre Mailloux rétorque: «Je ne les veux pas, tes ostis d'amis. Encule-toi avec.»
9 commentaires
  • Pierre Champagne - Inscrit 21 mars 2007 01 h 57

    Doc Mailloux... y'en a marre!

    Le Doc Mailloux! Non, mais, y'en a marre de voir cet hurluberlu faire la manchette!

    N'y a-t-il rien d'autre de plus sensé à traiter que les élucubrations débiles d'un demeuré dont on a fait un clown médiatique depuis trop longtemps déjà? Franchement, il suffit pourtant de l'écouter trois minutes pour avoir envie de passer à autre chose.

    Les médias n'arrêtent pas de lui donner le micro pour montrer à quel point il peut être con dans ses propos! On s'amuse à le mettre en scène comme une bête de cirque; ces individus difformes qu'on exhibait jadis. On aime le voir pour se gausser de lui, se répugner, s'effrayer, se choquer. Enfin, quel voyeurisme dérisoire! On ne peut plus ouvrir la radio, la télé ou un journal sans entendre parler de ce moron!

    Qu'un individu soi-disant éduqué (il possède tout de même un doctorat en médecine, j'imagine) choisisse de jouer le ti-coune en dit passablement long sur son insignifiance. Mais à voir la manipulation dont il sait faire preuve et l'attention qu'il sait susciter, on peut parfois se demander s'il n'a pas raison de mépriser ses pairs (il doit se bidonner un bon coup en rentrant chez lui). Le mec se repait des tribunes qui lui sont offertes, aime à s'offrir en spectacle comme cet enfant en mal d'attention qui vous fait vivre l'enfer dans une réunion de famille. Et on lui en redonne! Il mobilise des professionnels, des journalistes, des animateurs, et pas les moindres (du moins le pensai-je jusqu'à aujourd'hui).

    En cette époque de crises sérieuses; de changements climatiques qui affectent l'écologie planétaire, d'une hégémonie américaine qu'on cherche à imposer à grands coups d'invasions militaires barbares, à une époque de «peak-oil» dont les conséquences risquent d'emporter l'économie mondiale... y a-t-il quelque chose d'éthique à nous rapporter les fanfaronnades d'un pitre, d'un fou du roi qui aurait été occis en moins de deux à une autre époque...

    Si on souhaite vraiment nous mettre à l'abri de ses conneries, qu'on le laisse donc retourner là où il aurait toujours dû se vautrer : dans le néant de l'indifférence... jusqu'à ce qu'il ait complété sa foutue thérapie et réussi à formuler un embryon de pensée intelligente...

  • Robert Henri - Inscrit 21 mars 2007 07 h 22

    Pour une fois , je suis d'accord!

    D'accord avec vous monsieur Champagne. Pas besoin d'un trouduc semblable.

  • BERTRAND LEGER - Inscrit 21 mars 2007 08 h 24

    Doc Mailloux? un brave!

    Le Doc Mailloux dit tout haut ce que 40% des hommes du Québec ne disent qu'entre eux, à la taverne. Baillonnez-le si vous voulez, vous ne le ferez pas changer d'idée.
    À chacun ses opinions, même si elles sont différentes des nôtres. même si elles choquent. On cite trop souvent le Doc hors contexte, même dans l'article ci-dessus...

  • Alysse - Inscrit 21 mars 2007 08 h 43

    Pourquoi?

    Si Télé-Québec, un diffuseur sérieux, décide de retirer de l'antenne une émission porteuse de propos pour le moins controversés parce que «Ce sont des propos outranciers et nous ne sommes pas le genre de télévision à diffuser ça», pourquoi alors, en publiant sa décision sans la contester, donner un si large écho à l'essence de ces propos outranciers? Pierre Mailloux n'a pas eu la télé, mais il aura eu la presse écrite. Je reste songeur!

  • Indépendance ou dépendance - Inscrit 21 mars 2007 08 h 53

    Droit de parole et garantie de liberté

    Que les avis d'une personne aillent à l'encontre de la vérité ambiante ne prouve pas qu'elle soit dans l'erreur, loin s'en faut. Peut-être même ses avis éclairent-ils les sentiers à parcourir.

    Bien que je ne partage pas l'avis du docteur Pierre Mailloux concernant le droit à se reproduire des mal pris de nos sociétés, je me battrai bec et ongles pour qu'il ait le droit de s'exprimer. Je ne voudrais pas vivre dans une société baillonnée.

    C'est en acceptant de considérer la réalité en face qu'on a les meilleures chances de trouver des solutions aux problèmes qu'elle comporte. Et, en cédant à quelqu'élite le pouvoir de décider de ce qui est disable ou non, nous nous condamnons aux âffres du despotisme de quelques-uns et entravons nos possibilités d'amélioration.