À voir à la télévision le samedi 3 février - Cambrioleurs en vacances

Faire d'Ocean's Eleven (2001) un remake supérieur, et de loin, à l'original (daté de 1960 et mettant en vedette la bande du Rat Pack), ce n'était pas un exploit périlleux pour Steven Soderbergh. Lui aussi avait réuni une joyeuse bande de copains, les plus célèbres et les plus sexy du moment (George Clooney, Brad Pitt, Matt Damon, Andy Garcia), pour une histoire de cambriolage aussi improbable que la richesse instantanée dans un casino de Las Vegas.

Après avoir fait sauter un coffre-fort (et le box-office... ) pour que Danny Ocean (Clooney) et sa bande puissent couler des jours paisibles, Soderbergh leur impose un retour en 2004; on ne laisse pas tomber un si bon filon... Et qui dit suite dit aussi moyens décuplés et sauce étirée, cette fois avec classe puisque tout le film se déroule dans les coins les plus chic d'Europe. Danny Ocean croyait avoir été oublié dans sa retraite dorée, mais l'homme qu'il a dépouillé à Las Vegas, Terry Benedict (Garcia), est toujours à ses trousses. Et s'il n'est pas remboursé, malheur à l'insouciant voleur.

Pour compliquer davantage les choses, Ocean découvre sur son chemin un sérieux rival made in France (Vincent Cassel). Toutes ces embrouilles favorisent le retour des anciens partenaires et l'apparition de nouveaux personnages (dont celui incarné par Catherine Zeta-Jones en agente d'Interpol), véritable fourmilière de caricatures de brigands, et surtout de stars, dont certaines en imitent d'autres à la perfection (voir le numéro de Julia Roberts personnifiant... Julia Roberts).

Tout comme pour le Rat Pack, pour la bande à Clooney c'est le plaisir avant tout, car ce Retour respire le luxe et la légèreté. L'intrigue est encombrée d'incidents cocasses, très souvent inutiles, le tout se déroulant dans des décors superbes qui servent davantage l'aura des vedettes que la crédibilité des personnages. Une fantaisie pétaradante qui ne prétend jamais être plus que cela.

Cinéma / Le Retour de Danny Ocean, TQS, 20h30