À voir à la télévision le lundi 22 janvier - Visages de l'opéra

Artv programme en trois épisodes de moins d'une heure une soirée dédiée à l'opéra ou, du moins, à l'expression vocale, vue sous trois angles. À 19h30, la soirée débute par un documentaire sur Margaret Garner, opéra de Richard Danielpour sur un livret de Toni Morrison, qui se veut une sorte de Porgy and Bess du XXIe siècle. L'héroïne, Margaret Garner, qui incarne la souffrance historique du peuple noir, préfère tuer ses enfants plutôt que de les voir redevenir des esclaves.

À 20h30 succède un excellent film, Le Rossignol, d'Igor Stravinski, sur un conte d'Andersen. Même si le «play back» de Natalie Dessay est laborieux, on retiendra les qualités inventives et oniriques ainsi que l'utilisation massive et habile de l'infographie dans un film qui se déroule dans une Chine informatisée et dont le propos mêle une satire de la société médiatique et des échos des Temps modernes de Chaplin.

Programmé à 21h30, Burnt Toast est un «opéra télévisuel». Sur une musique de la Canadienne Alexina Louie, ce film de

Larry Weinstein est composé de saynètes dépeignant avec humour les relations. Certaines, comme «La Consommation» (avec une épouse en chaleur tentant d'affrioler un mari qui joue au petit train) et «Le Procès», sont vraiment drôles. Nous aurons la chance ce soir de voir la version «longue» de cet opéra créé pour la télévision. Cette version ajoute à celle dont il nous a été donné de visionner une scène, «Traffic Jammed», tournée avec l'acteur Colm Feore.

Opéra / Margaret Garner, Burnt Toast et Le Rossignol, Artv, 19h30