Les chiffres de la firme de sondage BBM mis en doute - Télé-Québec serait victime des nouvelles méthodes de calcul des cotes d'écoute

Michèle Fortin, p.-d.g. de Télé-Québec, a commandé une analyse des chiffres de la firme de sondage BBM pour tenter d’y voir clair.
Photo: Jacques Grenier Michèle Fortin, p.-d.g. de Télé-Québec, a commandé une analyse des chiffres de la firme de sondage BBM pour tenter d’y voir clair.

La part de marché de Télé-Québec a diminué de 19 % cet automne, mais la direction de la chaîne explique cette baisse par des changements aux méthodes de BBM. «Télé-Québec a subi des dommages collatéraux», soutient Louise Lanteigne, responsable de la grille horaire.

La part de marché de Télé-Québec, qui était de 3,2 % en 2005, est passée à 2,6 % cet automne. «Nous ne comprenions pas ce qui se passait», reconnaît Michèle Fortin, p.-d.g. de la chaîne, qui a commandé une analyse fine des chiffres pour tenter d'y voir clair.

Il faut comprendre que la firme de sondage BBM a apporté plusieurs modifications cet automne à ses méthodes de calcul. L'échantillon de son «panel», qui sert de base aux sondages, est passé de 530 à 800 foyers (ce qui représente de 1200 à 1800 individus). Un des changements porte sur une nouvelle estimation de la population selon le mode d'accès au signal télévisuel.

Ainsi, alors que l'année dernière on considérait que 17 % des citoyens recevaient la télévision par signaux hertziens (avec une simple antenne maison), BBM calcule que cette part n'est que de 14 % cette année. Ces auditeurs pèsent moins lourd dans l'échantillon final en général, mais Télé-Québec a la particularité de voir un peu plus du quart de ses auditeurs recevoir la télévision par signaux hertziens. Leur importance diminue donc dans les données finales.

De plus, BBM n'a pas «pondéré», selon Mme Lanteigne, les données provenant des auditeurs recevant la télé par voie hertzienne et vivant dans un foyer avec au moins un enfant, une catégorie d'auditeurs élevée à Télé-Québec.

Or 80 % de la baisse d'écoute de la chaîne provient de ce sous-groupe, dont les données ne semblent pas très fiables: ainsi, les chiffres de l'automne démontrent que ce sous-groupe aurait écouté la télévision 13,9 heures en moyenne par semaine au lieu de 20,9 heures l'année dernière, une diminution de 33 % qui ne correspond en rien à toutes les autres données sur tous les autres groupes.

Bref, pour résumer une analyse passablement technique, Télé-Québec serait victime de méthodes de calcul qui demeurent à raffiner. «Nous allons expliquer la situation aux annonceurs, ajoute Michèle Fortin, mais il est certain que la baisse générale aura un impact sur les revenus publicitaires.»

Du même souffle, Michèle Fortin reconnaît que certaines émissions n'attirent pas le public comme prévu, dont principalement Bazzo.tv. «On aurait souhaité plus», dit-elle. L'émission attire actuellement 27 000 téléspectateurs à midi trente et 27 000 en rediffusion à 22h. «Tout le monde nous propose de changer l'heure de l'émission, mais personne ne propose la même heure, ajoute-t-elle ironiquement. Nous ne déplaçons pas de gros blocs d'émissions quand nous ne sommes pas certains du résultat.»

Bazzo.tv reviendra l'année prochaine, confirme Mme Fortin, qui plaide pour une meilleure analyse scientifique des résultats d'écoute avant de changer l'heure de diffusion.
3 commentaires
  • Sophie Maheu - Abonné 20 décembre 2006 07 h 00

    La faute aux rediffusions peut-être ?

    Une partie significative de la programmation automnale de TQ se composait d'émissions en rediffusion. Pas très attirant pour les habitué-e-s de ce poste. De plus, les films sont de moins bonne qualité qu'auparavant et souvent diffusés trop tard. Finalement, l'émission de Bazzo gagnerait à se retrouver de 18:30 H à 19:30 H au lieu de 22:00 H alors que les honorables citoyens songent plutôt au brossage de dents...

    Robert Lachance,
    Montréal

  • Jacques Larouche - Inscrit 20 décembre 2006 10 h 17

    BAZZO.TV

    LA REDIFFUSION À 23:00 SERAIT PRÉFÉRABLE. MERCI.

  • yannick.legault@sympatico.ca - Abonné 21 décembre 2006 00 h 27

    BBM nous sous-estime !

    Bonjour,

    En réaction au dernier sondage BBM, cette lettre est pour vous confirmer que nous existons bel et bien. Nous sommes une famille de cinq personnes qui apprécions les émissions de contenu et supportons peu la prédominance publicitaire. Pour ces deux principales raisons, nous lisons Le Devoir, écoutons la radio de Radio-Canada et regardons Télé-Québec pour une moyenne de 21 heures par semaine, beaucoup avec les enfants. Et nous n'avons pas l'intention de cesser de recevoir la télévision par signaux hertziens. Nous ne croyons pas représenter que 2,6% de la population québécoise, soit à peine une famille sur quarante tout de même ?!?

    Où est passé le million d'auditeurs d'Indicatif Présent ? Seulement 27 000 auraient suivi?
    Voyons!

    Yannick Legault
    Esther Lévesque
    Maryane Desrocher-Legault
    Iris Legault-Lévesque
    Floryan Legault-Lévesque