À voir à la télévision le lundi 27 novembre - Le semeur d'espoir

Très instructive, cette production française, même si elle fait largement l'économie d'un esprit critique à l'égard du controversé président vénézuélien, Hugo Chavez. Aucune allusion, ici, aux tonitruantes sorties de M. Chavez contre George W. Bush et l'impérialisme américain.

Loin des considérations de géopolitique interaméricaines, le documentaire s'emploie plutôt, et de façon du reste fort éclairante, à décrire les efforts déployés par la «révolution bolivarienne» pour améliorer le sort des 70 % de Vénézuéliens qui vivent sous le seuil de la pauvreté et avec lesquels la classe dominante n'a jamais jugé utile de partager l'incroyable richesse pétrolière du pays.

Le régime Chavez a fait de la pétrolière d'État, la PDVSA, le coffre-fort de sa révolution. Des milliards de dollars sont confiés à des «missions sociales», un réseau d'organisations communautaires créé en marge d'une fonction publique jugée corrompue et hostile au nouveau pouvoir. Pour les démunis des bidonvilles de Caracas, les améliorations sont tangibles: soins de santé gratuits, élargissement de l'accès à l'éducation et à la propriété, distribution de millions de cartes d'identité à des gens qui n'avaient, jusque-là, aucune existence sociale...

La caméra se balade dans le quartier pauvre de San Juan. «Jamais on ne nous a autant aidés, dit simplement Ernestina, une dame de 73 ans. Merci au président.» Ainsi se soude l'immense popularité de M. Chavez. On s'explique mieux pourquoi sa réélection à la présidentielle de dimanche prochain, 3 décembre, est pratiquement assurée.

Doc monde / Et si Chavez réussissait?, Télé-Québec, 21h