À voir à la télévision le lundi 20 novembre - Devenir Américain, coûte que coûte

Tandis que le monde s'interroge sur l'état de santé de Fidel Castro et l'avenir de Cuba, ce documentaire français va à la rencontre des Cubains de la Floride et relate leur parcours à travers de véritables «écoles du capitalisme».

Ces «écoles», ce sont des agences d'intégration, des groupes communautaires qui tentent d'expliquer aux Cubains nouvellement arrivés les subtilités de la société américaine.

À peine 180 kilomètres séparent La Havane des côtes de la Floride. Pourtant, sous certains aspects, ceux qui fuient Cuba semblent plus éloignés de la mentalité américaine qu'un nouvel arrivant de la Chine ou de l'Australie. On doit en effet leur apprendre comment consommer et comment gérer une carte de crédit...

Le gouvernement américain déroule devant eux le tapis rouge, bien sûr, et, comme le fait remarquer un sociologue d'origine cubaine, ils sont mieux traités par les services de l'immigration que tout autre Latino. On n'offre sûrement pas les mêmes facilités aux immigrants haïtiens, venus de l'île voisine.

Les Cubains de Miami sont farouchement et violemment anticastristes, on le sait. Mais dans ce documentaire, ils apparaissent écartelés entre deux cultures, à la fois fascinés par l'Amérique et désireux d'en comprendre les codes, tout en demeurant nostalgiques de leur île. Ils ne sont plus de véritables Cubains tout en ne devenant pas de purs Américains, vivant en espagnol et transportant à Miami une partie de leur culture d'origine. Quant à savoir s'ils reviendraient à Cuba après le départ ou la mort de Castro, on peut fortement en douter.

Loin de Fidel : Les Écoles du capitalisme, Télé-Québec, 21h