La chaîne anglophone d'al-Jazira émet à compter d'aujourd'hui

Doha — La télévision satellitaire qatariote al-Jazira commencera aujourd'hui à émettre en direction du monde, mais le marché américain, lui, reste totalement fermé pour la diffusion par câble, le principal moyen de réception des chaînes de télévision aux États-Unis.

Lors d'une conférence de presse tenue au siège d'al-Jazira à Doha, la direction de la chaîne de langue anglaise, baptisée désormais Al-Jazeera English et non plus Al-Jazeera International, a annoncé tabler sur une audience potentielle «de plus 80 millions de foyers reliés au câble et au satellite», essentiellement en Asie, en Afrique et en Europe.

La chaîne a ainsi doublé son audience potentielle, que le directeur général d'Al-Jazeera Satellite Network, Wadah Khanfar, avait estimée il y a une semaine à seulement 40 millions de personnes.

Le marché américain n'offre à la nouvelle chaîne que «deux millions de foyers reliés par satellite», a souligné la directrice commerciale, Lindsey Oliver. Pour le moment, «il n'y a pas de place libre pour nous sur le réseau du câble aux États-Unis», a-t-elle expliqué à l'AFP.

Mme Oliver a affirmé que des négociations «se poursuivaient» avec des opérateurs du câble américains, mais, selon une source proche des négociateurs, les discussions ont été gelées et «le dernier de ces opérateurs s'est retiré lundi».

Selon une source proche des promoteurs du projet, Al-Jazeera English ne pourrait pas accéder au marché américain du câble «avant au moins un an», et «au mieux dans six mois en Grande-Bretagne».

«Je ne pense pas que le problème soit politique», a déclaré l'ambassadeur des États-Unis à Doha, Chase Untermeyer, lors d'un point de presse. Selon lui, les difficultés d'Al-Jazeera English «sont d'ordre commercial plutôt que politique».

«Les opérateurs de câble aux États-Unis ont déjà plusieurs chaînes d'informations dans leur offre comme CNN, Fox ou éventuellement la BBC [...]. C'est pourquoi il est difficile pour de nouvelles chaînes d'informations de pénétrer ce marché», a dit l'ambassadeur.

Selon Mme Oliver, Al-Jazeera English compte donc sur la diffusion par satellite «et en direct sur le réseau Internet», qui est fort d'un milliard d'utilisateurs.

La direction a indiqué avoir conclu des contrats avec 46 sociétés de diffusion pour assurer la réception de la nouvelle chaîne, dès son lancement aujourd'hui

à 12h GMT.

«Nous voulons être la voix de ceux qui n'ont pas de voix dans le monde», a affirmé le directeur de la chaîne, le Britannique Nigel Parsons.

Al-Jazeera English, qui dispose de quatre centres régionaux (Doha, Londres, Washington et Kuala Lumpur), compte au total 700 employés de 47 nationalités, dont 300 journalistes. La moitié est basée à Doha et les 150 autres sont répartis à égalité entre les trois autres centres.

Al-Jazira, la chaîne mère de langue arabe, qui a fêté le 1er novembre ses 10 ans d'existence, a révolutionné l'audiovisuel dans le monde arabe. Elle a été accusée par Washington de se faire le porte-parole des groupes les plus extrémistes, notamment en Irak, où elle est interdite depuis 2004.