À voir à la télévision le vendredi 17 novembre - Le côté sombre de Los Angeles

Elle cherchait la gloire de son vivant, mais c'est dans la mort que la starlette Elizabeth Short a finalement trouvé un soupçon d'éternité. Sectionné avec la précision d'un chirurgien — ce détail n'est pas anodin pour la suite des choses... —, son cadavre gisait au milieu d'un terrain vague de Los Angeles. C'était le 15 janvier 1947 et, depuis ce jour, le mystère persiste sur cette affaire surnommée le Dahlia noir, une légende qui fascine encore le Tout-Hollywood.

Pourtant, il a suffi d'un seul homme pour qu'une partie de la vérité éclate: le fils de l'assassin aujourd'hui décédé. Steve Hodel, un brillant inspecteur à la retraite de la police de Los Angeles, a cru trouver dans les affaires de son père, George Hodel, une photo de Short. Sa surprise l'a amené à fouiller le passé d'un homme qui l'a abandonné peu de temps après sa naissance. Éminent chirurgien, Hodel était connu des autorités politiques et policières de la ville pour ses orgies en compagnie de Man Ray et de John Huston, ainsi que pour les multiples secrets qu'il détenait sur la vie sexuelle de tout ce que la ville comptait en personnalités importantes. Puisqu'il contrôlait les services liés aux maladies vénériennes et couvrait des médecins pratiquant des avortements, son pouvoir, démoniaque, était immense.

Cette vaste enquête de Steve Hodel, publiée en 2004 et maintenant résumée pour le petit écran, ne fait pas qu'établir la preuve de la culpabilité de Hodel, dont les corps de ses victimes prenaient des formes inspirées des oeuvres de Man Ray. Il révèle aussi le niveau de corruption élevé du puissant LAPD, véritable État dans l'État...

Le roman de James Ellroy s'inspirait de l'affaire, mais les révélations de Steve Hodel sont si surprenantes, et si macabres, que l'adaptation récente de Brian de Palma du Dahlia noir ressemble à un téléroman: cette page peu glorieuse de l'histoire de Los Angeles ressemble à tous ces films sulfureux qu'Hollywood n'aura jamais le courage de produire.

La Vérité sur le Dahlia noir. RDI, 20h